Vraiment compris!

Vraiment compris!
Saturday 07 April 2007

Madame Miller! Votre pensée m’accompagne depuis de nombreuses années. J’ai commencé à être en quête analytique depuis l’age de 18 ans. J’en ai 46. J’ai évidemment connus de cuisants échecs et ce n’est que depuis 7 ans que je suis rentré dans un véritable travail avec 2 analystes qui travaillent ensemble et qui m’ont permis, en acceptant de moi de terribles souffrances, de retrouver un cadre intérieur dans lequel mes vrais sentiments peuvent s’exprimer, se révèler. Je suis passé par des années de création intense, sculpture, composition et cette production a été encouragée par mes deux thérapeutes. Je suis musicien professionnel, évidemment passionné par la pédagogie. J’ai notamment un élève trisomique et un autre considéré comme handicapé pour des troubles du comportement. Dans les deux cas, mon travail me remplit de joie. Enrichi par mon expérience personnelle, je suis affligé par les carences des enseignants. Mais ma joie s’affirme chaque jour davantage. Pour moi, le noeud était vraiment dans la prime enfance, dans cette sphère intouchable, que vous avez osé remettre en cause. Je me dirige lentement vers un travail de thérapeute dans le cadre de thérapie à médiation, en utilisant mon instrument, la fl?te à bec, qui me permet de canaliser une grande partie de l’énergie affective qui a besoin de s’exprimer ou de se problématiser, chez mes élèves. A l’heure où je retrouve santé et confiance, je tenais à vous dire combien vous avez compté pour moi et continuez de compter. Grace à vous, je n’ai jamais cédé, abandonné ma recherche. Je laisse derrière moi un lacanien et une freudienne, qui non seulement ne comprenaient rien mais, et justement, m’ont fait du mal. J’emmène avec moi pour le meilleur 2 thérapeutes qui ont su me conduire là où j’avais vraiment mal, dans ces régions auquelles vous m’avez rendu sensible par la lecture de vos ouvrages. Vous êtes une force de vie incroyable. Votre courage a d? franchir les limites de l’acceptable pour accèder à cette lumière dont vous faites profiter les autres. Grace à votre énergie, c’est mon propre langage que j’ai pu protéger, et que par la suite j’ai pu retrouver grace à cette thérapie un peu particulière que j’ai suivi. Se soigner de l’intérieur, retrouver sa propre créativité : vous m’en avez donné le go?t. J’aurai beaucoup à dire mais je crois que vous m’avez assez bien senti. Enfant doué, surdoué même et affectivement menacé, ayant vécu en dehors de moi-même. Vous m’avez compris avant même que je me comprenne moi-même. Maintenant, je ne me laisse plus intimider par ceux qui ont les solutions faciles, et pour qui le mensonge sur soi-même et sur sa propre histoire a valeur thérapeutique. Merci encore.

AM: Je suis très profondément touchée par votre lettre parce que je me sens tout à fait comprise et pas seulement émotionnellement (mais aussi) intellectuellement. Tout semble plus simple n’est-ce pas, si on ose ressentir les émotions et faire les nouvelles expériences. Bonne continuation!