Vivre la colère empêche de détester son enfant

Vivre la colère empêche de détester son enfant
Tuesday 26 August 2008

Bonjour Alice,

J’ai longuement réfléchi à vos propos concernant mon fils (énurétique à 12 ans, collé à moi et très envahissant)
Je sais aujourd’hui que je n’ai jamais vécu pour moi !
Mon fils est étouffant, constamment en demande de plus d’attention, m’interdisant meme par des gestes et des propos d’avoir une vie amoureuse ! Je me demande s’il est possible de faire jouer le role ,à son propre enfant, de la mère qui m’a tant abimé et qui m’a empeché de vivre ?
car c’est comme ?a que je me sens ces derniers temps, ETOUFFEE !!!!
Je me débats pour enfin vivre et lui souhaite que je sois toujours à sa disposition, comme je l’ai toujours été pour elle !
Je ne sais plus comment m’y prendre !
Mon fils a des douleurs abdominales et toutes sortes de troubles lorsque je le confie a des animateurs ou a des amis pour que je puisse mener ma vie de femme !
Nous en arrivons a un stade de detestabilité palpable, du moins en ce qui me concerne ! et ce sentiment me fait peur ! comment pourrais je le detester ? et pourtant c’est ce que je ressens !
je m’accorde un week end dans 3 jours et je le confie aux parents de son meilleur ami et une angoisse me taraude : quelle crise va t’il faire pour m’empecher de le laisser ! et comment me proteger de cette intrusion dans ma vie ?
je sens que je lui en voudrais si mon week end devait capoter !
Ces derniers jours lorsque je suis au téléphone avec la personne que j’ai rencontré, il frappe sur la porte, vient m’enlasser, me parle, me pose des questions…..Je lui parle, lui explique que j’ai le droit a mon espace privé mais il est sans cesse la ! présent et envahissant ! qui est il pour moi, qui représente t’il ????

Merci de m’aider, je n’ai pas vers qui me tourner, vous etes la seule et je sais que je vous sollicite souvent ! veuillez m’en excuser

Je vous embrasse

Réponse de Brigitte:

Il semble en effet que vous vous retrouviez dans la même situation de jadis quand votre mère vous empêchait d’exister, vous avez beau expliquer à votre fils que vous avez le droit à cette existence de toutes les manières, rien ne bouge.
Vous semblez être une mère pleine de compréhension et d’attention pour lui et malgré ?a, ce n’est pas assez. Il est peut être venu le temps pour vous d’exister dans vos émotions avant de le détester et vous assurer que vous n’êtes pas qu’une mère. Bien s?r que vous pouvez profiter pleinement d’un week-end avec votre ami, votre fils a le droit d’être très mécontent aussi et alors!! C’est peut être ce qui vous manque à tous les deux, la colère, pour vous défendre de ce dans lequel vous voudriez vous enfermer l’un et l’autre. Un enfant n’apprend pas par les explications, seulement par les attitudes de son parent. BO