Une émotion qui en cache une autre

Une émotion qui en cache une autre
Thursday 22 May 2008

merci pour votre attention. trés souvent dans vos réponses au courrier , vous conseillez de voir exactement ce que l’on a vécu et de s’adresser aux vraies personnes responsables.de même dans votre courrier, les histoires de vies sont souvent d’une maltraitance assez voyante.je trouve qu’il y a deux grandes difficultés.la première est de reconna?tre de ne pas avoir été aimé, acceuilli par ses parents, père ou mère.le doute persiste longtemps,et ?a ne se résoud pas intellectuellement ou par la volonté de se choisir. la deuxième difficulté est d’être véritablement en lien avec la petite-fille ou le petit- gar?on que l’on a été.
je pense que ce qui serait aussi aidant serait de décrire quels sont les faux chemins que nous sommes tentés de prendre pour surtout éviter de retrouver ces années d’isolement affectif. j’ai la sensation qu’on use des mêmes armes pour regarder notre enfance que celles que l’on utilisait petit ou petite:la rage de vivre,l’indignation,le conflit,etc…..je me souviens qu’enfant j’étais active, remuante, rigolote,de bons services,dissipée,revendicative,bonne vivante,jalouse,agressive, combative,bavarde,etc….aujourd’hui, je me retrouve la même:j’ai dit à mon pére qu’il nous avait agressées ma soeur et moi,a ma mère qu’elle n’avait pas été la mère dont j’avais eu besoin, que je ne voulais plus les voir, que je n’irai pas à leur crémation,donc j’ai bien dit aux vraies personnes ma colère… mais il y a une faille sinon je me sentirai plus harmonieuse. je sens que d’avoir dit tout ?a m’a fait du bien mais il manque quelque chose:quoi et comment ?je me retrouve dans mes rapports avec les gens, le monde comme je l’étais dans ma famille, toujours en demande et me branchant sur les autres pour me sentir exister.

Réponse de Brigitte:

En effet, il ne suffit pas de dire à sa mère qu’elle n’a pas été celle dont vous aviez besoin et ne plus voir vos parents pour être débarrassée à tout jamais de votre rage.
Cette rage est votre meilleure amie, à chaque fois qu’elle pointe son nez, elle vous indique que la situation que vous êtes entrain de vivre est faite d’une partie de votre passé. La présence si forte de votre colère aujourd’hui peut intervenir en émotion parasite pour cacher beaucoup de peur ou une grande tristesse, qui sont certainement inscritent chez vous comme plus dangereuses à exprimer. Cette colère s’installe alors comme votre bouclier, pour ne pas sentir les vraies émotions derrières, exactement de la même fa?on devant la menace de vos parents jadis, il était s?rement plus sécure de montrer l’agressivité que la peur ou la tristesse. BO