Un instituteur violent

Un instituteur violent
Sunday 17 February 2008

Bonjour,

je suis la maman d’un enfant, élève en cm2. Ce dernier ainsi que de nombreux camarades de sa classe, subissent régulièrement des humiliations de la part de leur instit. Exemple: “crétin”;”t’es qu’un clampin moyen”… Si l’élève rencontre un souci avec un camarade de classe et qu’il en informe l’instit, ce dernier se penche vers le “plaignant” en lui disant “pan-pan cul-cul”…..
Quand un élève ne fait pas le travail demandé ou qu’il est trop lent, il prend cahier, livre, feuille, stylo… et le jette à travers la classe. Sans parler des coups de poing sur les tables ou bureau.
Les enfants à la maison ne veulent plus parler de leur journée en classe, se mettent à pleurer si on insiste un peu… Certains demandent même à leurs parents de changer d’école…

Avec plusieurs parents nous avons essayé d’en parler avec instit et direction…. Mais c’est l’échec total…. Nous sommes confrontés à des murs… où il n’y a aucun soucis dans leur établissement….
Nous nous sommes dit qu’il doit exister des textes de lois ou décrets concernant ce sujet…

Aussi, j’aurai souhaité que vous m’informiez sur d’éventuels textes de loi ou décrets.

Si vous pouviez me répondre rapidement… Vous soulageriez beaucoup de parents et surtout d’enfants.

Merci

Réponse de Brigitte:

Malheureusement cette tragique situation n’est pas considérée comme dangereuse auprès de l’éducation Nationale ou autres institutions, elle est plut?t vue comme une forme d’éducation pour obtenir un meilleur rendement des élèves. C’est une position facile pour un enseignant de prendre en otage des enfants pour se venger de son propre passé, mais ?a personne ne veut le croire et encore moins le voir.
Pour une plainte efficace il est indispensable que TOUS les parents d’élèves se sentent concernés par ce problème et avec le courage de tous vous pouvez menacer le directeur de l’école de convoquer la presse. C’est une fa?on qui peut calmer les ardeurs de l’instituteur en délire. BO