Sur un site de protection de l’enfance !!!

Sur un site de protection de l’enfance !!!
Friday 22 August 2008

Chère Alice, Chère Brigitte,

Voici ce que j’ai trouvé sur un site de protection de l’enfance (GIP – Enfance en danger (http://www.allo119.gouv.fr/question/index.html)
Je vous laisse lire les réponses faites à ces trois questions concernant la violence. Je me suis sentie pour ma part, d’abord mal à l’aise puis très en colère. J’ai le sentiment d’être face à de la pédagogie noire. Qu’en pensez vous ? J’ai clairement le sentiment que, même sur ce site sensé protéger les enfants, on protège d’abord les parents. On tolère chez eux une violence qu’on interdit par ailleurs. On dit à l’enfant que la violence n’est pas tolérable mais en même temps que les fessées et les gifles sont des “violences légères” (sic) non punissables par la loi et qu’on ne peut parler de mauvais traitements que si ces chatiments sont répétitifs. D’abord, ?a veut dire quoi répétitif ? Une fois par mois ? Une fois par semaine ? Tous les jours ? A partir de quel moment un enfant peut il se considérer comme maltraité ? Et puis ?a veut dire quoi violence légère ? Qu’il faut plusieurs fessées et/ou gifles pour avoir le droit de dire qu’on a mal ? Et puis pourquoi un parent aurait il le droit de gifler un enfant alors qu’il est clairement dit plus bas qu’un adulte doit respecter un enfant et qu’un enfant doit aussi le respect à l’adulte ?Et puis n’est-ce pas plut?t les adultes qui poussent les enfants à bout avec leurs comportements absurdes ? Comment un enfant pourrait-il avoir ce “pouvoir” sur un adulte ? Que d’indulgence envers les parents ! Que d’hypocrisie ici aussi ! Quel double langage ! Le statut de parent donne donc droit à la violence condamnée par ailleurs ? Le pire c’est que c’est tellement subtil que même moi je me suis demandée si ma réaction de colère n’était pas injustifiée.Et je vous avoue que je me le demande encore… Ne suis-je pas en train d’exagérer ? Bien à vous,

Question : Mes parents ont-ils le droit de me frapper ?
Les violences “légères” (fessées, gifles) ne sont pas punissables. Toutefois, les chatiments corporels deviennent des mauvais traitements lorsqu’ils sont répétitifs. Les mauvais traitements sont interdits par la loi relative à la protection de l’enfance.
Cette loi existe pour protéger les enfants et empêcher les adultes de les maltraiter.

Question : Est ce que les professeurs ont le droit de frapper les élèves ?
Bien s?r que non ! Un professeur, comme tout autre adulte, doit te respecter. Il n’a pas le droit de te porter atteinte. Sache que, même si tu l’as vraiment poussé à bout par ton comportement en classe, il n’a pas le droit de te sanctionner physiquement. Par contre, il peut te punir par un avertissement, une mauvaise note …
De plus, un professeur ne doit pas non plus être violenté (physiquement, verbalement…) par un élève. Il a, autant que toi, le droit d’être respecté.

Question : Pourquoi ne doit-on pas taper les autres ?
Parce que, tout simplement, personne, nulle part, n’a le droit d’être violent, encore moins avec un enfant : ni la famille, ni les copains, ni ailleurs. Il n’ y a jamais de bonnes raisons d’être violent et chaque personne a le droit d’être respectée.

AM: Vous avez tout à fait raison, c’est un scandale et pas du tout logique. Mais pourquoi vous ne leur écrivez pas en leur montrant le manque de logique, ce que vous faites si bien ici? D’un c?té, ils disent qu’il n’est pas punissable de donner des fessées et des gifles à son enfant et d’un autre c?té, ils disent que la famille n’a pas le droit d’être violente avec un enfant. Et personne ne les a corrigé jusqu’alors. Alors c’est à vous de le faire.