Seule avec l’évidence

Seule avec l’évidence
Tuesday 17 March 2009

Merci pour tous ces ouvrages qui ont contibué à éclairer aussi bien ma vie d’enfant que ma pratique actuelle de thérapeute. Voilà maintenant près de 10 ans quand j’ai quitté les bancs de l’université avec un beau diplome de psychologue, je me suis dit “chouette je vais faire des thérapies d’enfants maltraités!”… C’était trés innocente et même inconsciente que je me suis heurtée à des professionnels avec une vision du monde et une pratique qui me dérangeaient, mais après tout moi je n’y connaissais rien! Sans doute qu’à cette époque je pensais qu’il s’agissait d’un “savoir” intellectuel et d’expérience…or c’est justement celui-ci qui empêche de “savoir” sur soi et de soi! J’ai eu la chance de faire de belles rencontres dans ces premières années professionnelles, j’ai entendu des gens (trés peu malheureusement! ce qui signe bien l’étendu des dégats!!), des mots qui m’ont directement touchés, et pris tout leur sens au sujet des maltraitances faites aux enfants.
Chemin faisant j’ai tout naturellement été vers vos livres, sources précieuses et vrais qui n’ont cessés de faire écho tant à mon vécu d’enfant, qu’à ce chemin parfois si douloureux et pourtant si libérateur, pour arriver jusque dans ma vie professionnelle avec un éclairage et une prise de conscience qu’on ne peut plus m’oter maintenant.

Je regrette aujourd’hui de voir tant de personnes et de professionnels de l’enfance qui restent sourds, aveugles ou muets (ou les trois à la fois!) face à la souffrance des enfants, banalisant, justifiant la violence pour épargner les parents, les leurs avant tout bien sur! Cette réalité insupportable et inadmissible est une lutte au quotidien et même si parfois je peux me sentir bien seule, je continue dans cette voie contre les résistances si nombreuses et des positionnements destructeurs. Cette indignation reste maintenant ma force dans mon travail au quotidien pour participer à la protection des enfants, les écouter, les accompagner dans leurs souffrances et leurs émotions, pour dénoncer et lutter contres ces violences faites aux enfants, solidifiée par ma conviction interne et inébranlable.

Je garde l’espoir d’une évolution dans notre société, même si la route est longue, peut être que si chacun d’entre nous peut contribuer de son c?té dans la lutte contre les violences faites aux enfants, nous arriverons à sortir de l’inconscience et de la destruction de nos enfants et donc de la société avenir.
Merci encore à vous Alice MILLER pour être cette lumière qui éclaire nos consciences.
Bien Cordialement

Réponse de Brigitte :

Votre lettre est tellement pleine de réalité, je comprends tout à fait votre isolement face à ceux qui ne veulent rien savoir de la violence éducative que l’on pratique en toute impunité dans notre quotidien et qui ne cesse d’endommager les enfants qui resteront punis à vie par les séquelles de ces traitements. Nous vous encourageons à rester lucide sur ce fléau ravageur pour continuer à soutenir les enfants que vous c?toyez en les sortant du mensonge. Vous pouvez continuer à lire le courrier de ce site pour vous convaincre toujours d’avantage de l’importance de ce que vous faites. BO