Révélation

Révélation
Wednesday 11 November 2009

Chère Madame Miller,

je voulais juste vous envoyer un petit mot pour vous dire merci.
J’ai 35 ans, je suis expatriée en Chine depuis 8 ans et ai un enfant de 2 ans 1/2 et un bébé de 11 mois qui sont une vraie source de bonheur pour moi.

J’ai découvert vos livres depuis juin de cette année et depuis je les avale, les uns à la suite des autres. Jolie déprime cet été, je pense, suite en partie à toutes ces révélations eues grace à vos livres. Grosse, très grosse réflexion. J’ai l’impression d’etre sur une boule de neige qui se transforme peu à peu en avalanche et qui bouscule et renverse tout sur son passage. Des choses que je comprenais sur mon enfance ou sur l’enfance de personnes que je connais, je les comprend désormais de facon plus profonde et ai l’impression d’avoir quasiment toutes les cartes à mon actif.

Vos livres me font du bien et, ainsi, font du bien à mes enfants. Lorsque je rentre du travail, je suis heureuse de les revoir, de passer du temps avec eux, de les laisser s’exprimer. Je suis heureuse d’avoir une atmosphère plutot zen et cool, où on ne se fache pas tout le temps avec les enfants pour qu’ils fassent ci ou ca, ou où l’on ne s’énerve pas pour qu’ils agissent en “bons petits enfants”. Je n’ai pu m’empecher de faire part de mes réflexions avec mes amies restés en France et qui ont des enfants, avec ma famille (parents, tantes, cousines, etc), il fallait que j’en parle (après une petite période où je n’ai pas donné de nouvelles car plongée dans mes réflexions et remises en cause).
Au fur et à mesure de mes lectures de vos livres, j’ai l’impression que des portes s’ouvrent, chaque information transmise/ expérience partagée me fait penser à quelqu’un de mon entourage, les idées, les réflexions se bousculent dans ma tete. Parfois, c’est trop, j’ai l’impression que ma tete va exploser. Et quand je lis les journaux, les nouvelles de France, souvent mon coeur se fend, car je vois toutes ces vies gachées au travers de parents qui se suicident (“à cause du travail”) seuls ou avec leurs enfants (quel malheur), les pédophiles, les meurtriers d’enfants ou de compagnons. Et je me dis “tous ces gens qui sont malheureux et qu’on pourrait aider si on leur donnait accès à un témoin secourable qui les comprendrait au plus profond de leurs souffrances d’enfants”.
C’est tellement triste tout ce qui se passe autour de nous. Alors, je me dis, déjà essayons d’etre de bons parents pour nos enfants, de leur apporter tout l’amour, l’attention et la patience nécessaires. Ensuite, essayons de faire plus pour les autres.
Certaines des personnes à qui j’en ai parlé se remettent en question suite à ce que je leur dis, me font part de leurs sentiments qui corroborent tout ce que j’ai pu lire dans vos livres, d’autres me disent que je me pose trop de questions sur l’éducation des enfants (et là, je rigole doucement), j’ai confronté ma mère sur certains points de mon enfance.
J’ai encore un long, très long chemin à faire, mais autant ce peut etre dur d’assimiler toutes ces informations, autant j’ai l’impression qu’elles me nourrissent. Je bois vos livres, littéralement.

Si tout le monde pouvait les lire! Je compte en envoyer à plusieurs de mes amies et famille pour les fetes de fin d’année…
Il me semble tellement important que les gens ouvrent enfin les yeux. Depuis que j’ai commencé à approfondir le sujet de la connaissance des bébés et enfants, les personnes de mon entourage m’ont fait part d’énormément d’histoires de leur enfance, où ils ont été tristes, malheureux..

Je vous écrirai certainement une plus longue lettre plus tard, avec des témoignages de vécu d’enfant, quand mais là je voulais juste vous envoyer ce petit mot pour vous remercier du fond du coeur. Continuez!!!!
Merci, Merci, Merci!!! (merci surtout pour me permettre d’etre une jeune maman plus consciente des besoins de ses enfants)

Bien cordialement,

AM: Je vous remercie du fond du c?ur pour votre lettre si vraie, si authentique. Votre boule de neige semble être très forte et comme elle est dirigée par votre conscience et votre amour de la vérité il n y a pas le danger d’une avalanche. Vous trouverez votre chemin pas à pas et vos enfants vous aideront sans doute à trouver la VRAIE vie que vous cherchez sans mensonge et sans contrainte.

Réponse de Brigitte :

Vous êtes une maman particulièrement curieuse, intéressée et douée pour absorber avec autant d’aisance et de logique les besoins réels d’un enfant et c’est très rare. En nourrissant votre connaissance et en vous laissant transporter par le réveil de vos émotions vous conserverez certainement sans trop d’efforts votre relation empathique avec vos enfants. Vous avez déjà compris beaucoup de choses concernant les racines de la violence et des souffrances et ?a, c’est déjà un grand cadeau pour vos enfants qui seront épargnés d’une éducation aveugle et douloureuse. Je vous souhaite de continuer ce que vous avez si bien commencé même s’il vous arrive de perdre patience avec l’ignorance des gens. BO