Remerciements

Remerciements
Tuesday 23 February 2010

Ma très chère Alice Miller,

J’ai trouvé votre site internet, par hasard, en faisant une recherche sur la maltraitance des enfants parce que j’avais des sympt?mes physiques importants d’anxiété depuis des années. J’ai été estomaquée des trouvailles et des trésors d’information qu’on peut lire et vivre sur votre site.

J’ai été maltraitée dans mon enfance mais je n’avais jamais relié mes symt?mes avec les abus subis dans ma jeunesse. J’ai toujours su que ma mère m’avait violentée et qu’elle n’avait pas le droit de me faire cela mais avec les années j’en était arrivé à la conclusion que ce n’était pas de sa faute, qu’elle même avait vécu l’horreur dans sa jeunesse et ainsi passa ma vie jusqu’à tout récemment, en 2009, quand mes sympt?mes physiques se sont décuplés…

Je suis allée consulter une psychologue et par chance j’ai trouvé en ma psy une “témoin lucide” pour m’aider à traverser l’enfer des émotions. Je dis l’enfer des émotions parce qu’à ce moment de ma vie j’étais en enfer et je souffrais physiquement et psychologiquement.

Je suis une psychothérapie depuis 6 mois et je découvre des sentiments nouveaux à chaque semaine qui passe. J’accepte maintenant le fait que j’ai été le bouc émissaire de ma mère et j’accepte que je ne lui pardonnerai jamais de m’avoir battue et maltraitée comme elle l’a fait. Ma haine pour elle diminue parce que je laisse libre cours à mes émotions, c’est vrai que ce n’est pas facile parce que la société n’accepte pas les gens qui ne pardonnent pas à leurs parents.

J’ai retrouvé la petite fille en moi qui souffrait depuis des décennies (j’ai 40 ans) et je l’ai écoutée avec l’aide de ma psy. J’ai découvert que l’enfant en moi agissait toujours et encore pour me faire comprendre ce qui est si simple…laisser les émotions, toutes les émotions me submerger pour pouvoir finalement consoler mon MOI et ainsi être capable de faire attention et apprendre à écouter mon corps, donc moi-même.
La petite fille en moi est en train de devenir une adulte responsable et autonome, capable d’aimer, de s’indigner, de pleurer et surtout d’accepter qu’elle n’est pas invincible, qu’elle a ses limites qu’elle va respecter.
Je ne savais pas ce qu’était le quatrième commandement, étant athée, alors j’ai fait une recherche pour savoir de quoi il s’agissait. J’ai été indigné par la lecture de ce commandement que les gens suivent aveuglément, parce que ?a m’a permis de comprendre d’où venait cette obstination aveugle des gens qui sont croyants.

J’ai décidé récemment de retourner aux études, un changement radical de profession, pour devenir éducateur spécialisé. Je veux dédier ma vie professionnelle à la cause des enfants maltraités, éduquer les parents et ainsi essayer d’éviter au plus grand nombre d’enfants possible les tortures causés par des parents apeurés et ignorants.

Cette lettre se veut le gage de mon respect pour votre existence dédiée à cette cause noble qu’est la défense des droits des enfants à une éducation sans coups, sans humiliation, sans abandon.

Oui, Madame Alice Miller, merci d’exister!!

D’une amie qui a compris et qui vous remercie de l’avoir aidée à “sauver sa vie enfin”.

Réponse de Brigitte :

Merci pour votre lettre qui témoigne des biens fondés des travaux d’Alice Miller. Nous vous souhaitons un beau succès dans votre nouvelle profession et beaucoup de joie dans votre nouvelle vie. BO