Que faire quand les enfants nous poussent à bout ?

Que faire quand les enfants nous poussent à bout ?
Monday 01 October 2007

Madame,

J’ai lu avec grand intérêt votre livre “Notre corps ne ment jamais” ainsi que toutes les lettres parues sur votre site.
Bien évidemment, cela me fait entrer en résonnance avec mon enfant intérieur et depuis plusieurs jours, je cherche des réponses et des solutions.
En ce qui concerne une démarche pour ma propre histoire d’enfant, je me fais confiance et je sais que je vais trouver “la bonne personne au bon moment” pour cet accompagnement lucide.
Ce qui me déroute le plus, c’est que je n’ai rien trouvé pour aider les parents qui veulent sortir de cette “pédagogie noire”, pas de solutions concrètes pour la vie quotidienne. Alors la confusion et le malaise s’installent, que faire, comment agir avec nos enfants, surtout si leurs actions et leurs dires blessent encore cet enfant intérieur? Obeissance, respect mutuel, règles de vie, encadrement dénué de tout héritage “malsain”, paroles plus rapides que la pensée, remise en question perpétuelle de “bien” faire ou “mal” faire…
Je suis seule à élever mes enfants (depuis 2003) et progressivement, je me suis “consciemment” coupée de mes parents pour guérir car j’ai pris enfin le droit de ne plus adhérer au “4ème commandement” (mes enfants non plus???) et ce avant de lire votre livre!
J’ai bien compris que nos actions présentes sont influencées par notre passé d’enfant et que malheureusement nous avons tendance à répéter!
Que faire quand nous ressentons que nos enfants nous poussent à bout, qu’ils semblent se moquer de nous, qu’on a l’impression qu’ils nous tiennent tête, qu’ils semblent ne chercher qu’à nous mettre en colère et que quand ?a arrive (poussée dans mes derniers retranchements, je bascule dans la pédagogie noire, mais sans aller jusqu’à les frapper… parce que ce serait si facile!!), je me retrouve à les voir malheureux et coupables de mes propres actions? Ils me demandent alors “pardon”, s’excusent pour leurs “fautes” ou leur “méchanceté” et je ne sais plus alors quoi faire ni que dire… mais, je me sens si mal parce que j’ai l’impression que je ne progresse pas positivement.

Réponse de Brigitte:

Il y a des parents qui sont conscients de la gravité de leur comportement vis à vis des enfants tout comme vous semblez l’être mais apparemment le savoir n’est pas suffisant, même s’il est nécessaire, puisque malgré tout vous leur faites peur.
Vous avez la chance que vos enfants vous montrent le regard que vous portez sur eux, comme des personnes méchantes et responsables de fabriquer une maman mena?ante et angoissante. Vous avez là en effet la fa?on dont vous étiez vue jadis par vos propres parents et pour ne pas sentir la douleur d’être ainsi vue vous allez faire taire vos enfants avec toute votre rage. Cette même rage que vous avez refoulée jadis parce que vous n’aviez pas le droit de vous défendre des humiliations que vous subissiez.
C’est plus facile et moins dangereux de vous enrager avec vos enfants mais ce n’est pas la bonne cible, alors dans un moment de crise vous pourriez peut être vous isoler pour vivre cette rage contre votre mère ou votre père en leur disant tout ce que vous n’avez jamais pu leur dire et sans les épargner.
Ne laissez jamais croire à vos enfants qu’ils sont méchants ou qu’ils ont fait “des fautes” ou qu’ils doivent vous demander pardon parce que c’est leur confirmer qu’ils sont coupables. Ils ne peuvent pas l’être puisqu’ils n’étaient pas nés quand vous avez souffert d’être ainsi traitée par vos parents.
Merci beaucoup pour votre témoignage qui va rendre service à bien d’autres parents. BO