Quand on sait écouter son corps

Quand on sait écouter son corps
Monday 02 April 2007

Chère Brigitte,

J’ai été particulièrement touchée par votre réponse, pour plusieurs raisons. J’ai d’abord réagi par l’émotionnel en pleurant. Puis j’ai laissé passer le temps et jour après jour j’ai réfléchi à ce que vous avez écrit et j’ai commencé à comprendre intellectuellement puis avec mes émotions. J’ai préféré attendre pour vous écrire, histoire de laisser m?rir en moi ce que j’ai ? entendu ?dans votre réponse.
Je ne sais pas si j’ai compris ce que vous avez voulu me dire mais j’ai, en peu de temps fait un vrai travail sur moi. Deux choses se sont passées depuis 4 jours. J’ai tout d’abord fait un rêve dont j’ai compris le sens en me réveillant : je rêvais que j’étais enceinte presque en fin de grossesse mais tout d’un coup et que je ne comprenais pas comment cela avait pu arriver vu que j’avais mes règles tous les mois (je le disais à ma mère) et que de plus j’avais un moyen contraceptif (ce qui est vrai). Cette grossesse était complètement incongrue. J’en parle à mon ex mari qui ne m’écoute pas mais me dit qu’il montera une tente et qu’on fera la fête. Je trouve sa réponse inappropriée. Je me demande depuis le début du rêve ? mais qu’est ce que je vais faire de cet enfant ?? ?. Il bouge beaucoup dans mon ventre. Ensuite je cherche qui peut bien être le père … et je ne trouve pas. Je remonte dans ma mémoire les hommes que j’ai rencontré (dont un décédé depuis). Mais aucun ne peut être le père. Je n’en parle pas à mon ami actuel bien qu’il soit là, comme s’il n’était pas concerné. Finalement je me réveille. A peine les yeux ouverts je réalise que cet enfant dans mon ventre, c’est … moi enfant. N’est-ce pas là une mise en lumière incroyable de ce que je vis aujourd’hui et de ce que vous m’avez suggéré dans votre réponse à savoir accepter l’enfant que j’étais avec ses émotions bridées et na?tre enfin à moi même ?
La deuxième chose s’est passée sur un plan très intime. Pour la première fois depuis le début de ma relation avec mon compagnon actuel je me suis autorisée à avoir un orgasme. Après deux ans d’une relation très satisfaisante sur le plan sexuel mais où je m’interdisais de dépasser un certain plaisir ! J’en aurais pleuré.

Je voulais juste vous dire merci pour votre réponse qui m’a permis d’avancer sur mon chemin de vie. J’aurais beaucoup à dire sur la maltraitance mentale d’un parent sur son enfant. Je suis loin de ? voir ? ce que j’ai réellement vécu car il y a une sorte d’amnésie mentale due à la peur de découvrir l’impensable.
Je vais continuer à accepter ? de redonnez vie à mes émotions qui me permettront de ne plus les craindre parce que je les trouverez justes et libératrices ?.

Merci encore.
Réponse de Brigitte:

Vous avez vraiment compris et vous vous êtes donnée le temps nécessaire pour sentir ce qu’il se passait. Votre rêve est excellent car il vous montre bien que cet enfant est bien vivant en attente d’un regard vers lui que vous avez su lui donner, ses mouvements qu’il a dans votre ventre sont le signe de sa reconnaissance à l’avoir considéré et pris au sérieux. En gardant le contact avec lui, il vous révèlera encore bien d’autres étonnements et richesses sur votre passé qui vous permettront d’aller plus loin dans la découverte de vous même. Je vous souhaite une belle continuation. BO