Plus de mémoire

Plus de mémoire
Tuesday 25 September 2007

Bonjour Madame Miller,

Je suis en arrêt de travail depuis 8 mois pour dépression. J’ai une peur panique (au point de penser que l on veut me tuer) des critiques ou de ce que je ressens comme telles. je me débat avec cette peur qui parfois me pousse à m’enfuir. Jusque la personne n’a vraiment compris le pourquoi de ce que l’on a nommé phobie sociale .
Je viens de trouver une thérapeute qui pratique l’EMDR et l hypnose. Petit à petit j’en suis venue à lire vos livres et à faire la relation avec mon enfance Je me “vois” en fait sur un chemin tellement étroit et en cadré de
gouffres sur lequel je marche et je ne dois pas déroger sous peine de
tomber et mourir.
Le problème est que je n’arrive toujours pas à connaitre en moi la gravité de ce que mes parents ont fait.
Mon père est mort et ma mère agée de 83 ans me fait toujours peur, je n’ose pas lui parler de moi , de son abandon psychique , de la terreur que mon père m inspirait. Je n’ai pas de confirmation et plus de souvenirs d’enfance alors je doute ..
J ‘ai peur d’en arriver a m’autodétruire Je n arrive pas à “tuer” mes parents virtuellement bien sur et j ‘ai reproduis ces schémas avec mon mari et mafille. Je ne sais pas ce qu’est l’amour alors je cherche je me demande si je ne mérite pas tout cela ou si je n en demande pas trop. Mon père a toujours été critique ,humiliant , je restais des heures avec les mains sur la tète dans un coin de la pièce. La moquerie était son arme favorite et jamais on ne me demandais comment j allais . Aujourd’hui encore j’ai l’impression de ne pas exister . Merci de l’attention portée à ce courriel et encore toute ma reconnaissance pour vos ouvrages

Réponse de Brigitte:

Vous dites que vous n’avez pas de souvenir de votre enfance et que par conséquent vous doutez de la véracité de ce que vous ressentez. Le souvenir d’avoir été traitée sadiquement en vous laissant abandonnée les mains sur la tête des heures durant est largement SUFFISANT pour être s?re que vos parents étaient véritablement CRUELS. Quant on vit dans la terreur comme vous y avez vécu il est normal que tous les souvenirs ne soient pas dans votre mémoire consciente et heureusement car vous n’auriez jamais survécu à ce danger. Par contre, il est certain que votre corps se rappelle absolument de tout puisque vous tremblez encore devant votre mère de 83 ans.
Vos doutes sont compréhensibles parce qu’il y a tellement de douleur à se souvenir que le corps se charge de vous protéger en vous restituant la mémoire pas à pas. En ayant eu le courage de nous écrire cette torture, vous avez prouvé à l’enfant que vous étiez, que vous prenez son histoire au sérieux, il vous récompensera s?rement par d’autres souvenirs même en rêves. Bonne continuation, BO