Phobie sociale

Phobie sociale
Sunday 16 September 2007

Bonjour Madame Miller,

Avant tout j’aimerais vous faire part de l’impact qu’a eu sur ma vie la découverte de votre site internet. Je l’ai parcouru entièrement, et sa lecture a completement changé ma vision du monde, de moi-même, et surtout de mon avenir. J’ai 19 ans et je souhaite consacrer ma vie au fléau de la violence latente dans notre monde. Je vous remercie pour tout vos travaux, et j’admire la determination dont vous avez s?rement d? faire preuve pour les mener.

Je vous écrit ce mail pour vous interroger à propos de la phobie sociale, dont je souffre (je suis étudiant, et je vis dans la hantise de d’avoir à m’exprimer et lire devant ma classe.) De tous les articles que j’ai lu sur votre site, et des deux livres de vous que j’ai découvert, aucun ne fait mention de cette maladie mentale. J’aimerais savoir si vous avez connaissance de l’origine de cette maladie, des liens qu’elle peut avoir avec l’enfance, et du mode de traitement le mieux adapté pour y remédier. J’ai essayé de découvrir en moi quelle pouvait être l’origine de cette phobie de m’exposer devant les autres. Certains livres expliquent cela par une enfance passée dans une famille coupée du monde, ce qui fut mon cas. Mais j’ai le sentiment que les causes sont plus larges que celles là, surtout depuis que j’ai découvert votre travail. Mon rêve aujourd’hui est de me libérer de cette maladie pour me consacrer entièrement à ma vie, et non plus à ma phobie.

Merci pour tout : )

AM: La réponse à votre question se trouve dans votre enfance dont vous ne racontez rien du tout. Souvent, la peur de parler en public est le résultat de la critique très sévère ou de la moquerie que l’enfant a subie de ses parents. Il est aussi possible que votre nom de famille vous ait causé des problèmes à l ‘école où on a attendu de vous des réussites extraordinaires. Une telle attente peut aussi nous faire peur et causer une crainte de décevoir les autres.

Réponse de Brigitte:

Ce que vous appelez phobie sociale ne veut pas dire grand chose en soi, apparemment vous souffrez de paniques à devoir vous exprimer ou peut être vous afficher en public. Différentes sortes de traumatismes vécus dans l’enfance ont des répercussions sur l’adulte de cet ordre là mais nous manquons d’élément ici pour répondre plus précisément à votre question. Peut être pourriez vous commencer par nous décrire votre “famille coupée du monde”. BO