On ne liquide pas sa colère

On ne liquide pas sa colère
Thursday 26 April 2007

Bonjour Madame Miller.
Je voudrais comprendre pourquoi même si j’ai accepté ma “vérité” d’enfant maltraité et battue j’ai toujours ces crises d’angoisse qui me reprennent de plus belle!???Il me semble avoir tout dit et par le fait même liquidé cette colère cette rage qui m’habitait depuis ma petite enfance…J”avoue qu’à l’ocasion pas souvent par contre j’ai beaucoup de difficulté à être empathique face à la détresse de ma fille de 8 ans… je ne la maltraite pas physiquement mais je crie! crie! crie! et je regrette tant dans ces moments là de ne pas être capable de ressentir sa souffrance et de pouvoir la consoler et la prendre tout contre mon coeur Je crois
que si je n’arrive pas à ressentir sa souffrance c’est que je suis incapable de ressentir ma propre souffrance!…J’ai pourtant fait un long travail sur moi-même que m’arrive-t’il???

Réponse de Brigitte:

Vous dites qu’il vous semble avoir liquidé votre colère et votre rage et pourtant vous criez après votre fille et n’êtes pas capable de compassion avec elle malgré tout le chemin que vous avez déjà parcouru. Beaucoup de personnes, y compris les thérapeutes, croient encore qu’il suffit de se débarrasser de la colère contre ses parents une bonne fois pour toute lors des séances de thérapie et qu’après, “on peut passer à autre chose”. C’est un leurre total que de s’imaginer cela, si vous preniez le temps de sentir ce qui vous irrite dans le comportement de votre fille, vous pourriez sans doute voir appara?tre votre parent derrière votre irritation. Tout au long de votre vie vous serez peut-être confrontée à des situations qui viendront réveiller la mémoire de l’enfant blessé et impuissant que vous étiez et là, il vous sera nécessaire de voir combien vos parents vous ont maintenu dans la soumission pour ne pas vous venger ensuite sur des bouc-émissaires. BO