Nouveau livre d’Olivier Maurel

Nouveau livre d’Olivier Maurel
Saturday 28 February 2009

Oui, la nature humaine est bonne.
Comment la violence éducative ordinaire la pervertit depuis des millénaires.

C’est avec grand plaisir et soulagement que je vous annonce la parution du livre important d’Olivier Maurel.

Puisqu’après des millénaires d’obscurité presque totale, voilà un livre qui ose enfin jeter la lumière vers la vérité en montrant sans ambigu?té, sans crainte ni hésitation, que la nature humaine est bonne. Or, on la détruit systématiquement et constamment par l’éducation violente que presque chaque enfant doit subir dans les premières années de sa vie au moment le plus sensible, quand son cerveau se construit.

Depuis plusieurs années mais d’une autre fa?on je continue d’expliquer dans mes différents livres cette dynamique. Maurel poursuit ces recherches en montrant comment pendant des millénaires les pédagogues, les écrivains, les philosophes, les hommes d’Eglise se perdent dans le brouillard pour ne pas reconna?tre la vérité si simple et claire mais, il est vrai, très douloureuse à tous le monde. Même les psychanalystes modernes, maintiennent encore que l’homme est né méchant, pervers, égo?ste et que les adultes doivent le faire gentil, altruiste et empathique.

Dans toutes les cultures on est confronté au même déni, malgré le fait que la réalité montre le contraire, l’homme est né bon, capable d’apprendre l’amour et la compassion, mais cette richesse est engloutie juste à l’aube de son existence par les traitements qu’il subit.

Par exemple Saint Augustin qui était sévèrement battu à l’école et jamais soutenu par ses parents qui au contraire le ridiculisaient gravement, trouve dans ses Confessions “la solution” de sa situation tragique en écrivant qu’il est nécessaire de battre les enfants. Malheureusement, l’Eglise a adopté sa version et pendant seize centenaires elle a maintenu sans aucune hésitation la même version trompeuse malgré le fait que dans la bible Jésus a toujours dit qu’il fallait respecter les enfants et ne pas les battre.

C’est un livre que je vous souhaite de lire et relire aussit?t que possible, il est nécessaire, illuminant et accessible à tous le monde. La tragédie de l’être humain est si brillamment décrite et expliquée ici qu’il est totalement incompréhensible que les psychanalystes n’en ont pas encore pris connaissance et continuent d’écrire sur l’instinct destructeur de l’enfant.
Alice Miller

A ne pas manquer.