Ne pas avoir peur d’entendre nos enfants parler

Ne pas avoir peur d’entendre nos enfants parler
Friday 04 July 2008

Bonsoir à toutes les deux,

J’ai lu avec une grande attention tous les ouvrages de Mme Miller.
Ils sont d’un très grand soutien.
Je me permets de m’adresser a vous pour une interprétation ou un conseil.
Ils s ‘agit de mon fils de douze ans.
Il m’a tenu ces propos, avant de décider d’arrêter sa thérapie qui n’aboutit pas (un an et il est toujours énurétique) :
“A huit ans j’ai réalisé que ma grand mère est folle et j’ai pris mon parachute pour redescendre sur terre. Là j’ai pris une forreuse et j’ai forré profond, je reprenais des forces dans la terre. J’en avais besoin pour m’attaquer à mon père qui ne sait jamais occupé de moi (son père et moi sommes divorcés depuis 10 ans). Aujourd’hui je prends la pelle pour en finir avec mes grands parents et ensuite mes mains suffiront pour m’occuper de ma tante.”
Je n’ai pas su quoi répondre à cette déclaration, je suis restée sans voix !
J’ai juste compris à quel point ma famille toxique et perverse à abimer mon fils . Il était temps de réagir !
Mais je ne comprends pas clairement ce qu’il a essayé de me dire . Pouvez vous m’aider ?
Autre chose est revenu à mon esprit : à l’age de 5 ans, mon ex mari a passé sa journée avec mon fils, une des rares fois !
Le petit était effrayé à l’idée d’y aller et je l’y ai forcé. Je pensais à l’époque que les pédiatres et les généralistes me conseillaient correctement, je les ai donc écouté : votre fils est trop collé à vous !!!! me disaient ils !
Mon fils est rentré le soir blanc comme neige ! Deux jours après , dans la nuit il sollicte que je l’accompagne aux toilettes, sort de là et me dit : “?a fait mal comme un fusil dans les fesses !” qui t’a dit ?a, lui ai je demandé, “papa !”
Je n’ai tjs pas compris et les deux psys qu’il a vu m’ont parlé de la peur d’avoir été séparé de moi. quelle belle foutaise !
Que puis je faire pour l’aider, à part bien sur lui trouver une thérapeute plus sensible et plus à l’écoute !
Comme puis je interpreter tout ses propos ?????????????

Merci de me répondre
Bien à vous

Réponse de Brigitte:

Vous avez la chance que votre fils ait gardé sa lucidité et suffisamment de sécurité pour oser vous parler aussi franchement et clairement. Vous pouvez saisir ce cadeau si vous n’avez pas peur d’entendre la vérité qu’il s’efforce de vous dire, notamment par son énurésie et que vous semblez craindre encore aujourd’hui puisque vous ne pouvez pas clarifier avec lui ce que vous ne comprenez pas.

Vous pouvez évoquer avec lui le sujet de cette terrible journée avec son père:

” Quand tu avais 5 ans, je t’ai forcé d’aller chez ton père alors que tu étais effrayé de le rencontrer. A cette époque, je ne prenais pas au sérieux ce que tu pouvais ressentir et je préférais croire les mauvais conseils des adultes en pensant qu’ils avaient raison. Je me rends compte qu’en plus de m’être trompée, je t’ai envoyé chez un homme dangereux parce que deux jours après cette visite, ton corps racontait combien tu avais souffert et encore une fois, j’ai fermé les yeux. Tu disais que tu avais mal dans tes fesses comme si il y avait un fusil dedans. Aujourd’hui je peux entendre tout ce que tu voudrais me confier sur cette terrible journée si tu le souhaites, je n’ai plus peur de la vérité. Je suis désolée de t’avoir abandonné au moment où tu en avais vraiment besoin, je réalise combien tu as pu souffrir tout seul dans le désarroi de l’isolement sans pouvoir te confier à personne”.

Dans un véritable dialogue, vous pourrez récupérer sa confiance et peut être qu’il n’aura plus besoin de l’énurésie pour vous montrez où il a été endommagé. BO