L’idiotie dangereuse

L’idiotie dangereuse
Monday 30 April 2007

Bonjour,

Je souhaite réagir à votre position, ainsi qu’à celle d’ Olivier Maurel, concernant les “chatiments corporels” (sic) envers les enfants.

S’il est évident que le fait de battre un enfant est non seulement répréhensible, mais aussi immoral, le fait d’assimiler la fessée à un chatiment relève, d’après moi, de la plus grande idiotie.

Je vous invite à considérer les dégats occasionnés par le laxisme parental, qui sont bien plus nombreux et importants pour la société que les souffrances des anciens enfants battus (“pour de vrai”, eux).

Cordialement, MY

AM: Peut-être que l’idiotie la plus dangereuse pour l’humanité, c’est l’incapacité de l’adulte élevé par les fessées à s’imaginer qu’une fessée est pour un bébé ou un petit enfant, une agression si effrayante, de la même manière que pour nous adulte, une attaque inattendue d’un monstre six fois plus grand que nous. A la différence près, que nous adulte, pouvons quand même compter sur l’aide de la police. Mais un enfant éduqué par une personne comme vous, avec votre mentalité, ne peut pas crier au secours, il risque d’être frappé encore plus – apparemment pour son bien et “pour le bien de la société” qui vous entoure. Alors il apprend votre le?on, il se tait, et 30 ans plus tard il raconte à ses enfants et aux lecteurs d’Internet les mêmes idioties qu’il a apprises chez son papa.

Réponse de Brigitte:

Le laxisme est justement le résultat de la maltraitance vécue dans l’enfance. Quand un parent n’ose pas se positionner devant son enfant, c’est qu’il craint d’assurer son r?le, d’où peut venir cette crainte si ce n’est devant l’abus de pouvoir qu’il a vécu dans son enfance et qui l’a empêché de sentir ce qui était juste et pas juste pour lui? Il para?t pourtant élémentaire de voir ces personnes en grande souffrance devant leur enfant!. Ils ne démissionnent pas pour suivre un “courant à la mode” mais parce qu’ils sont détachés de tout affect comme ils l’étaient depuis leur plus jeune age et que par conséquent ils sont aussi incompétents que l’étaient leurs propres parents. BO