L’espoir qu’il change

L’espoir qu’il change
Wednesday 16 December 2009

Bonjour,

Je n’ai pas vraiment de questions liées à vos livres…mais j’espère que vous m’indiquerez une voie, car je ne sais pas à qui parler de ma situation sans faire condamner de manière définitive mon conjoint par les autres.

C’est quelqu’un de très gentil au quotidien, mais qui me fait une fois par an des accès de colère que je qualifierais de très violent à plusieurs titres:
– verbalement où je me sens punaiser et agresser avec une volonté d’être méchant de sa part
– physiquement sans que ce ne soit jamais venu au coup, mais cela se caractérise par une démonstration de supériorité physique pour me faire arrêter de parler, de pleurer, etc…

Cette personne a conscience de son comportement inacceptable et culpabilise par la suite amèrement. Moi après ces disputes, je ne sais pas vraiment comment réagir, car je sais que ce n’est pas acceptable, mais je n’ai pas envie de baisser les bras non plus, du moins pas encore. Je voies cela plut?t comme un cri d’alarme de sa part, ce qui me fait de la peine pour lui et cela prend le dessus sur ma colère.

Par les histoires sur son enfance qu’il me livre par bribes et après avoir rencontré son père, je comprends que c’est une personne qui a souffert de violence en tant qu’enfant, qui n’a absolument pas confiance en soit et qui pense qu’il ne pourra jamais rien réussir. Je lui ai déjà dit que j’avais été choquée de voir son père le rabaisser constamment et sur le moment, il m’a dit que cela lui avait ouvert les yeux. Je ne lui en parle pas non plus beaucoup, car je ne peux y aller qu’à tatons (est-ce qu’il va se vexer, est-ce que je suis en train de lui monter la tête contre son père, etc…).

Cela fait 5 ans que je suis avec cette personne, je n’ai pas peur de lui au quotidien je sais qu’il m’aime profondément, mais ces disputes me font l’effet d’une bombe à retardement. Alors, il a avancé dans son chemin pour se sentir mieux, mais j’ai l’impression que cela n’avance plus. Je lui ai suggéré d’aller voir quelqu’un pour se faire aider, mais il ne veut pas sans me dire pourquoi (honte, timidité, inutilité, refus de voir la réalité…?).

Je ne veux pas subir cette situation, ni me retrouver femme battue un jour, mais j’ai encore de l’espoir qu’il arrive à dépasser ses démons. Qu’est-ce que je peux faire pour l’aider à affronter ses problèmes ou du moins pour l’emmener sur la réflexion d’aller voir quelqu’un.

Merci

AM: S’il ne veut pas se faire aider, vous ne pouvez rien faire pour lui mais vous pouvez vous sauver vous-même, uniquement si vous le voulez.

Réponse de Brigitte :

Le fait de ne lui parler qu’à ? tatons ? montre bien que vous n’êtes pas totalement libre d’être comme vous êtes et que vous devez vivre dans l’économie de ce que vous êtes par PEUR de réveiller le ? dragon ?. BO