L’enfance est la base de notre existence

L’enfance est la base de notre existence
Friday 08 December 2006

Bonjour Madame Miller,

Après la lecture de nombreux livres parlant des enfances maltraitées et des parents “toxiques”, je réalise à près de 60 ans … que je fus une enfant non désirée et psychologiquement maltraitée, qui, toute sa vie a essayé d’aider les autres tout en culpabilisant pour tout et ne sachant jamais si j’en faisais trop ou pas assez, ce qui est terriblement inconfortable et insécurisant. J’ai bien s?r raté la plupart de ces entreprises d’aide et payé ce syndrome de “bon chien St Bernard” de nombreux maux psychosomatiques. Cela continue encore aujourd’hui, je n’arrête pas de ruminer et ne me sens jamais vraiment à l’aise avec les autres. Bref, je suis très mal dans ma peau !
J’ai donc décidé de me faire aider pour m’en sortir, car seul c’est bien difficile, et je suis donc actuellement à la recherche du “témoin éclairé” qui pourrait m’écouter et m’assister pour commencer à résoudre ces problèmes. Je pensais avoir trouvé l’aide la plus adaptée à mon cas dans la thérapie primale lorsque j’ai lu un de vos articles : “le corps et la morale”, où vous dites que cette thérapie ne pouvait pas vous aider car “elle entraine dans un cercle vicieux de douleur déchirante répétée mais ne vous a pas permis d’abandonner la position de l’enfant sans défense qui reste prisonnier de son impuissance”.
Or, dans mon esprit je pensais justement qu’en faisant sortir de son corps tous ces sentiments refoulés de l’enfance, par la prise de conscience de ce qui s’était réellement passé, on pouvait ensuite se libérer de cette attitude de petit enfant soumis et apeuré qui rend impuissant à vivre comme on le voudrait, en accord avec son moi réel.
Je suis donc vraiment dans la confusion et n’arrive pas à me décider quant à l’attitude à adopter et au choix de la thérapie à faire. Pouvez vous m’aider en apportant quelques précisions sur les propos que je vous ai cités.
Je vous remercie par avance pour votre réponse qui sera, je pense, limpide comme tout ce que vous écrivez et pour toute votre recherche je vous remercie aussi, car ce travail de votre vie apporte beaucoup de réconfort et éclaire bien des situations qui semblent horriblement compliquées quand on les vit.
Merci encore infiniment.
FF

AM: La pratique de la thérapie primale laisse croire que l’on peut se débarrasser définitivement de son histoire refoulée, mais le contact avec cette histoire reste présent tout au long de notre vie et nous ne pouvons pas la nier ou dire :”ah! mais j’ai déjà vidé toute ma colère sur ma mère”.

Jusqu’au bout l’enfant jadis vous racontera ce qu’il s’est passé et jusqu’au bout vous serez de temps en temps confrontée à des émotions fortes qui vous permettront de faire le lien avec vos émotions d’aujourd’hui et celles de votre enfance maltraitée. C’est cela qui vous permettra de vous comprendre et de vous défendre si c’est nécessaire, le dialogue intérieur que vous avez établi entre l’adulte protecteur et l’enfant impuissant vous permet toujours de rester fidèle à vous même. L’enfance est la base de notre existence. Plus nous la connaissons, plus nous possédons un guide qui nous donne les repères dont nous avons besoins. On ne se libère pas en SORTANT l’enfance, on gagne l’autonomie en l’intégrant, en la connaissant, puisque dans ce dialogue on arrive à comprendre la logique de notre comportement qui nous semblait jusqu’alors irrationnel.

Réponse de Brigitte:

Certains d’entres nous avons passé toute notre enfance à séduire nos parents pour éviter le pire mais en vain. Nous tentions d’adopter la meilleure conduite (faire, pas faire, dire, pas dire) dans l’illusion d’obtenir de la compréhension, du respect et de la reconnaissance mais rien n’est venu. Adulte nous continuons dans le même registre en attendant ce qu’alors nous n’avons jamais re?u. De cette fa?on nous pouvons nous transformer sans fin en bon “St Bernard”, avec la crainte en plus de perdre l’amour de l’autre si je ne corresponds pas à ce qu’il attend de moi.

En observant votre attitude vis à vis des autres et en ressentant ce qui se passe quand vous n’êtes pas en accord avec vous-même dans vos relations, vous pouvez rencontrer cet enfant qui a d? se corrompre pour plaire à ses parents. Vous pourrez ainsi vivre vos émotions qui vous permettront de rester fidèle à vous-même et authentique avec votre entourage.
La liste FAQ, peut vous aider à trouver le témoin éclairé que vous recherchez.BO