Le r?le du discernement

Le r?le du discernement
Monday 29 September 2008

Je voulais juste préciser que des faits actuels vis à vis de la jalousie de ma mère viennent corroborer mes ressentis d’enfant : quand mon fils l’embrassait elle se tournait vers moi et disait à chaque fois, “regardes ta mère, elle est jalouse hein, regardes oh comme elle est jalouse !” Bouh elle est jalouse, jalouse, jalouse” Sans compter les fois où elle a essayé de semer la zizanie entre mon fils et moi-même. Mon ressenti me fait penser que mon père m’a aimé (il est mort lorsque j’avais onze mois) et que ma mère ne supportait pas l’attention qu’il me portait. Ma mère est née dans la violence d’un homme marié qui ne l’a jamais reconnu (et vivait près de chez ma grand-mère). Ma grand mère lui a menti, et ma mère n’a jamais connu la douceur d’un père. Alors comment cette femme dans un déni total aurait elle pu accepter la tendresse que me donnait mon père sans ressentir la moindre jalousie, la moindre souffrance ? Elle m’a d’ailleurs dit un jour : ” il t’aimait beaucoup, tu étais sa princesse, ?a posait problème” (A qui à part elle ? Peut-être mon frère ainé qui a pu se sentir rejeté ! Mais en tout cas, telle que je la connais et telle qu’elle est encore aujourd’hui, je doute fort qu’elle ait pu se réjouir pour moi de cet amour). Enfin bref, toujours est-il que ma thérapeute à conclu que j’exprimais là un merveilleux complexe d’Oedipe dans toute sa splendeur ! (sic) Je veux bien m’égarer quelques fois dans mes ressentis, mais de là à me dire que je fantasme

Réponse de Brigitte:

Votre mère est totalement perverse, vous sentez absolument JUSTE et votre discernement sur l’enfance bafouée de cette femme qui l’a amenée à se venger sur vous est tout à fait fondé. C’est parce que vous n’êtes pas tombée dans l’ignorance de votre thérapeute qui protège les parents sous la théorie de l’Oedipe que vous êtes si clairvoyante aujourd’hui, Bravo Rose. BO