Le processus de “guérison”

Le processus de “guérison”
Thursday 29 May 2008

Bonjour Alice, Bonjour Brigitte,

Juste envie de partager avec vous une “anectode” qui m’est arrivé récemment :
J’ai besoin de parler à mon fils de 7,5 ans, ce que j’ai à lui dire est important pour moi. Ce n’est cependant pas le bon moment pour lui, il regarde son dessin animé à la télévision. Alors pendant que je lui parle, il regarde à droite, à gauche et ne semble pas – à juste titre – décidé à m’écouter. Brusquement je ressens un immense désarroi, j’ai froid, je me sens liquéfiée sur place. J’ai un sentiment de vide intense, de solitude, de souffrance. Je me sens perdre mes force et mon énergie. J’ai envie de supplier mon enfant de m’écouter, je me sens prête à me mettre à genou pour ?a. Je me mets à pleurer. Puis je réalise – dieu merci – que ce que je vis ne peut pas être en rapport avec le présent.
Alors je m’asseois et je me souviens : ma mère ne m’a JAMAIS écoutée lorsque j’étais enfant. Soit elle me rabaissais avec mépris, soit elle changeait de sujet me signifiant par là que ce que je lui disait ne l’intéressait pas. Elle me niait. C’est terrible, et je ressens toujours la même terreur quand j’y repense.
C’était d’une violence inouie pour la petite fille que j’étais. Je suis à nouveau très en colère contre elle.

Et je tiens à vous remercier encre une fois Alice pour vos livres qui me permettent de faire le lien entre mon enfance et ces émotions intenses qui m’envahissent parfois sans que je m’y attende.
Ainsi je peux toujours préserver le lien avec mon propre enfant et ne pas le rendre responsable du mal que m’a fait ma mère.
Mais ?a fait encore mal, toutes ces années après…
Bien à vous

Réponse de Brigitte:

Vous avez tout à fait compris le processus de “guérison” qui vous permet d’avoir accès aux souffrances de votre passé pour ne pas les imposer à votre enfant ou vos proches. Ce n’est pas plus compliqué que ?a!! Et de cette fa?on vous continuerez à garder une relation claire et respectueuse avec votre fils. Bonne continuation. BO