Le lien entre l’enfance et les relations amoureuses

Le lien entre l’enfance et les relations amoureuses
Tuesday 13 February 2007

Bonjour Madame MILLER,
suite à la lecture de vos articles autour du sujet de la maltraitance de l’enfant et de ses conséquences à l’age adulte, je vous écris ce mail en signe de mon désespoir parce que je vis actuellement une situation très douloureuse.
J’ai 30 ans et j’ai rencontré depuis quelques semaines un homme de 29 ans, qui dès le début de notre relation, m’a immédiatement parlé de ses problèmes psychologiques qu’il vit du fait de mauvaises relations avec sa mère depuis l’age de 7 ans et encore très conflictuelles aujourd’hui.
Apparemment, il aurait été battu une fois (ou plus je ne sais pas) sans raison, et sa mère a arrêté subitement de lui donner de l’affection à cet age-là. je n’en sais pas plus.
Toujours est-il qu’aujourd’hui, et malgré deux relations longues passées de 2 et 3 ans avec d’autres femmes, je constate à mes dépends qu’il perpetue ses relations destructrices dont j’en subis les conséquences, après seulement quelques semaines passées avec lui.
Sans raison apparente, si ce n’est que ses problemes psychologiques ont un impact clair sur sa libido, ce qui accentue certainement son mal etre.
Nous sommes en conflit à presque chacun de nos rendez-vous, et pourtant il m’apporte de l’affection et beaucoup de chaleur lorsqu’il est bien lui-même, mais cela ne dure jamais longtemps..
Il est parfaitement conscient de ses problemes, mais j’ai l’impression que son comportement très dur envers moi ( et envers lui-même) est plus fort que lui, il le regrette ensuite, mais si j’éprouve des sentiments forts pour lui, je me questionne sur comment pourrait-il guérir un jour, et si nous pourrons construire notre relation sur des bases saines et normalement constructives.
Si je reste encore avec lui c’est parce qu’il est conscient de son comportement mais doit en être prisonnier. Je ne peux evidemment pas l’obliger à consulter un psychiatre sans que la demarche vienne profondement de sa propre volonté. et quand bien même, les ravages psyhologiques qu’il represente ont l’air si profondément ancrés, que je me demande s’il y a une lueur d’espoir qu’il change un jour (et à court voire moyen terme).
J’espere de tout coeur que vous pourrez m’apporter une vision plus claire sur cette situation qui me fait souffrir. je tiens à lui mais dans le contexte actuel je suis consciente du fait qu’il risque de me detruire aussi psychologiquement et me faire souffrir eternellement.
Dans l’espoir d’une reponse de votre part, et vous remerciant par avance pour l’interet accordé à mon message, je vous adresse, Madame, l’expression de mes plus cordiales salutations.
SM
Réponse de Brigitte:

Votre témoignage reflète très bien la situation de la grande majorité des couples qui se rencontrent et où dès le départ on se CONTENTE d’une relation dans” l’à peu près” en restant dans l’illusion que cela va certainement s’arranger.
Vous avez la chance de vous apercevoir que vous êtes déjà dans une attitude d’adaptation et de compréhension vis à vis de ces comportements destructeurs, la question à vous poser est : “Comment se fait-il que je supporte cela et pour quelle raison devrais-je le supporter?”.
Tous les enfants pensent que malgré la maltraitance qu’ils subissent les parents les aiment au fond d’eux-même, mais CE N’EST PAS VRAI on ne peut pas prétendre aimer quelqu’un que l’on maltraite.
C’est bien là la confusion que vous faites, vous pensez que l’on peut vous faire mal et vous apporter en même temps de l’affection et de la chaleur.
Quand vous ouvrirez les yeux sur la fa?on dont vos parents vous ont traité enfant en vous faisant croire que c’était de l’amour et comment vous vous êtes adaptée pour y survivre, vous ne pourrez plus, adulte, vous contenter ensuite de quelques miettes que l’on voudra bien vous donner. BO