Le langage du corps

Le langage du corps
Thursday 21 August 2008

Bonjour,

J’ai 27 ans. Mon père était méchant, moqueur et humiliant. Ma mère s’est servie de moi et m’a traitée en esclave. Elle m’obligeait à passer l’aspirateur, la serpillière, faire la poussière, laver les vitres, étendre le linge, vider le lave vaisselle, pendant ce temps elle partait avec ses copines et à son retour si le travail n’était pas fait, elle me criait dessus.Sans arrêt elle m’appelait ne me laissant aucun répit, si je ne répondais pas, elle venait me chercher dans ma chambre en criant A 8 ans j’ai eu un glaucome sur mon ?il gauche, bien soigné il aurait pu être bénin.Mais mes parents ne m’ont apporté aucun soin, préoccupés par des querelles de couple, ils n’ont pas vu que j’avais mal aux yeux.Mon corps a refusé de voir ce qui se passait à la maison. Suite à cela j’ai perdu la vue sur cet ?il gauche J’ai également perdu tout son aspect esthétique. pendant 12 ans j’ai vécu sans prothèse oculaire, ma mère faisait croire à tout le monde qu’on pouvait rien faire. Aujourd’hui j’ai des ocularistes adorables et humains. Un jour, un opticien m’a apprit que, même à l’époque, j’aurais pu avoir une prothèse à 8 ans. ?a a été le coup dur. Quand j’en ai reparlé avec ma mère au téléphone, elle m’a dit qu’elle savait qu’on en mettait sur des bébés de 6 mois.Les ophtalmos m’ont toujours dit que je ne pourrais pas passer mon permis de conduire car je n’ai pas assez d’acuité visuelle, en effet, l’autre ?il est myope et porte une lentille.Malgré de bons moyens financiers, mes parents m’ont laissé roulé en scooter pendant des années traversant les averses et les hivers. Voila 8 mois que j’ai une voiture sans permis et je me débrouille très bien avec.Alors que j’étais petite et que nous étions à la messe j’ai eu une montée de chaleur jusqu’à être trempe de sueur et j’ai perdu momentanément la vue, j’ai demandé à mon frère qui était à coté de moi de m’emmener dehors, on s’est assis et le malaise s’est évaporé mais mes parents n’ont pas bougé, la messe était plus importante que moi.
Ce qui m’a sauvé ce sont des séjours chez mes grands parents, à l’époque de tous les apprentissages, ils respectaient complètement mon rythme de vie, également des vacances passées chez mon oncle et ma tante, mes cousins avaient mon age et je vivais le fait qu’on pouvait être des enfants totalement libres sans adulte sur le dos.
Depuis 2 ans j’ai trouvé ma passion et le sens à ma vie, le clown, moyen d’expression qui me permet de récupérer ma liberté d’être.
Je déteste ma mère, j’ai connu la haine, j’ai pleuré ma douleur.
Cependant depuis 2 jours mon corps a des réactions violentes crampes au ventre diarrhée, bouffés de chaleur, frisson de froid. Un poids dans l’estomac et des courbatures aux cuisses résistent.
Tous ces sympt?mes sont apparus d’un coup lorsque j’ai réalisé que mon boulot actuel, maintien à domicile des personnes agées, correspond à ce que ma mère m’a toujours demandé de faire à la maison.J’ai remplacé ma mère à la maison, elle ne travaillait pas mais partait avec ses copines. Et depuis que j’ai commencé les remplacements de congés d’été à mon boulot tous les matins en me levant j’avais envie de vomir et quand je part travailler je cherche mon souffle et ce toute la journée de travail comme si ma mère m’appelait encore.
Je sais que ce boulot est provisoire puisque j’ai entrepris une formation dans la petite enfance.Mais mon estomac me torture. Parfois ma gorge se noue mais je n’arrive pas à pleurer.
Merci d’être ce que vous êtes.

Réponse de Brigitte:

Vos sympt?mes manifestent visiblement une grande peur et ce n’est pas étonnant quand on lit la cruauté de cette mère et la méchanceté de votre père. Vous êtes née dans une très grande insécurité et vous vous êtes suffisamment débrouillée pour trouver les ressources nécessaires pour vivre dans la terreur de vos parents.
Vous détestez votre mère et c’est tout à fait compréhensible après avoir été traitée avec autant de mépris et de haine. Il est possible que vous ayez plus de mal à vous approcher de la peur d’avoir été ainsi traitée et c’est ce qui semble présent aujourd’hui dans la révélation de votre corps.
Votre métier vous demande de vous mettre au service des personnes agées, elles ne sont sans doute pas toutes sympathiques et agréables et vous amènent peut-être à rejouer le scénario de votre enfance.
Vous semblez être très à l’écoute de votre corps et vous allez certainement vous approcher de ce qui vous fait si peur. La petite fille de jadis a besoin d’être énormément rassurée pour s’approcher de cette immense peur, peut être qu’en l’écrivant dans un premier temps, vous allez la rencontrer et trouver la rage ensuite pour vous en libérer. Bonne continuation.