Le corps qui parle

Le corps qui parle
Saturday 18 April 2009

Bonjour Mme Miller,

Je vous écris du Québec afin de recevoir un conseil… concernant l’abus sexuel fait à ma fille à l’age de 3 ans. Elle en a maintenant 25 ans…

Pour résumé le tout j’ai 53 ans j’ai éduqué mes 3 enfants seule. J’ai subi de multiples violences durant mon enfance mais j’ai fait de nombreuses thérapies et je m’en suis sortie grandie…. afin de ne pas faire vivre à mes enfants ce que j’avais vécu.

J’ai étudié le massage Neo-Reichien… approche psycho-corporelle et je travaille depuis 16 ans comme massothérapeute psycho-corporel avec les Vétérans de la dernière guerre (Hitler). Le corps ne ment jamais…. et j’en ai des preuves à tous les jours.

Je vous écris aujourd’hui car l’abus fait à ma fille qui avait alors 3 ans et demi, a été fait par un jeune homme de 16 ans… Le fils d’une amie qui la gardait..

Ma fille m’a tout dit le soir suivant et m’a décrit la scène ou il avait touché ses parties sexuels. Je l’ai remercié de m’avoir tout dit et je lui ai promis que jamais plus elle n’aurait à le revoir… ( Ma copine avait ses deux fils une fin de semaine sur deux) elle même ayant des problêmes de santé mentale…)

J’ai fait des démarches pour que la mère de ce gar?on réalise que son fils avait des problèmes mais elle ne croyait pas`ce qu’il avait fait…

Ma fille m’a redemandé une seule fois pendant que je lui donnait son bain pourquoi il avait fait cela… Je l’ai écoutée et je l’ai rassurée que je serais toujours là pour la protéger et elle ne m’en a jamais parlé….

Des années plus tard elle a retrouvé une photo de ces deux gar?ons et elle ne se souvenait pas vraiment d’eux..

Si je vous écris c’est que ma fille n’a pas de problèmes avec sa sexualité… mais elle est allée voir un gynécologue masculin et lorsqu’il lui a fait l’examen génécologique elle s’est mise à saigner… Il lui a donc posé des questions comment elle vivait ses relations avec les hommes et elle lui a dit qu’elle n’avait pas de problèmes .

Ma question aujourd’hui….DEVRAIS-JE ABORDER AVEC ELLE L’ABUS QUI LUI A éTé FAIT A L’?GE DE 3 ANS….

….J’en ai parlé avec des thérapeutes et on me dit qu’il n’y a pas vraiment de raison que je lui en parle.

J’ai avec mes enfants une relation d’authenticité, de vérité, d’ouverture, de respect,

J’ai besoin d’être rassurée que je suis dans la bonne direction… car je sais que le corps ne ment jamais.

Merci pour tous vos livres qui me permettent de continuer à faire le travail que j’aime dans la paix et la sérénité….

Merci de me lire et surtout de me répondre…
Réponse de Brigitte :

Par le saignement qu’elle a déclenché lors de l’auscultation chez le gynécologue, votre fille a probablement montré inconsciemment ce qui lui était arrivée à l’age de trois ans. En tant que parent, nous sommes garants de la mémoire de nos enfants et ils peuvent retourner aux ? archives ? toutes les fois où c’est nécessaire. Il n’y a aucune raison de tenir dans le secret une part de son passé alors que son corps fait tout son possible pour remettre à jour cette partie de sa vie. Elle a le droit de conna?tre ce qu’il lui est arrivé et de sentir toutes les émotions qui se rattachent à cet ignoble fait. BO