La mémoire par les maux

La mémoire par les maux
Saturday 14 July 2007

bonjour,

Je viens de finir votre livre “Le corps ne ment jamais”, qui m’a passionnée.
Avant cela je commen?ais déjà à comprendre que je n’aimais pas ma mère, et
après la lecture de votre livre, je sais pourquoi et je suis en train de le
reconna?tre. Mais j’ai un autre problème qui m’incite à vous écrire. Je n’ai
aucun souvenir de mon enfance, comme si régulièrement on avait effacé la
mémoire vive de mon cerveau. Parallèlement à cela, je ne me suis jamais
senti bien en présence de ma mère, mais pas bien plus en présence de
mon père qui lui a toujours été plus proche de moi. Bébé je me réveillais
toujours très t?t et c’est mon père qui s’occupait de moi. Depuis quelque
temps quand je réfléchis un peu sur mon vécu, j’ai une question qui me
reviens : est ce que mon père à déjà abusé sexuellement de moi ?
Je ne sais même pas pourquoi je me pose cette question. Je veux savoir la
vérité, je pense à l’hypnose, croyez vous que cela pourrait m’aider à faire
ressortir tout cela ? Car en même temps je ne suis s?re de rien. Et Finalement
est ce que ce ne serait pas plus simple de se dire qu’effectivement j’ai de
bonnes raisons d’être mal.

Ma seule piste est que je sais que mon père à une époque n’a pas était très
“stable” sexuellement, il s’est essayé à l’homosexualité, les partouses lui
plaisait bien, il noyait largement son chagrin dans l’alcool….
Il est de toute fa?on (avec moi) dans le déni le plus complet : j’ai fait
une anorexie à l’adolescence et il a toujours dit qu’il ne voulait pas que
l’on m’hospitalise, il fallait que l’on règle nos problèmes en famille. J’ai
appris aussi dernièrement qu’enfants j’étais dyslexique et pareil il n’a
jamais voulu qu’une personne extérieur à la famille m’aide. Je sais bien que
vous ne pourrez pas répondre à tout cela avec si peu d’éléments, je suis
décidée de toute fa?on à aller voir un psy, mais ma mémoire ne reviendra pas
pour autant, et il faut que je SACHE. Alors pensez vous que l’hypnose peut
m’aider.
Si je m’écoutais aujourd’hui, je ne verrai pour le moment ni ma mère, ni mon
père.
Merci d’avance de votre réponse,
Réponse de Brigitte:

L’anorexie de votre adolescence raconte déjà les douleurs de votre enfance, le fait même que votre père est refusé de vous donner des soins alors que vous étiez souffrante montre bien la cruauté de cet homme. Plus vous ouvrirez les yeux sur ces évènements là en sentant combien cet homme était dangereux dans sa dépression et plus les souvenirs resurgiront, même dans vos rêves. Continuez à faire confiance à votre corps, il vous racontera pas à pas toute votre histoire sans hypnose. BO