Je me sens libre

Je me sens libre
Friday 19 February 2010

Bonjour Alice et Brigitte,

Ma compagne a rêvé qu’elle rencontrait Alice Miller. Ma compagne lui demande alors et je vous le demande également:

Comment on fait quand tout le monde est méchant et ignorant comme ?a, que personne ne nous croit et que nous devons supporter la violence, la soufrance et la douleur, Au quotidien. On cotoit des criminels d’enfants tout les jours. Au boulot, où j’entend: “mon fils est encore malade, il a encore une otite!” Quand on sait que c’est parce qu’il lui crie tellement dessus que l’enfant déclare une otite! et qu’il le bat de surcroit au vue de la haine rentrée qu’il transpire. Et en plus onne connait pas la mère. Des exemples comme ?a par millier, dans le métro, dans la rue, dans les films, dans les chansons… Comment on fait pour supporter ?a? la vérité et horrible et vivre avec l’est encore plus.

Comment on fait pour trouver des amis. Dans mon entourage je n’avais que des gens qui me faisait revivre éternellement les douleurs inconsciente de mon enfance. Je n’ai plus personne autour de moi aujourd’hui. Je me sens libre et c’est grace à ?a que je comprends tous les jours de plus en plus LA découverte d’Alice Miller. Mais personne n’est là autour de nous pour nous encourager et au contraire. Car si par malheur, dans notre fébrilité momentané, nous nous élevions fasse à la connerie d’éducation que l’entourage se satisfait d’inculquer, nous recevons la foudre de leurs angoisses. Je ne cherche pas à me pleindre bien que ?a ressemble beaucoup à ?a. Je veux juste d’une une réponse et par celle là un soutiens.

Merci pour ce site et pour les traductions fran?aise que je considère comme le messi.

Bien à vous,
Réponse de Brigitte :

Sortir du brouillard dans lequel nous avons été plongés depuis notre naissance demande beaucoup de courage et d’efforts surtout pour récupérer l’empathie pour le petit enfant que nous f?mes et qui a beaucoup souffert. Abreuvés de tromperies par nos parents, matraqués à coups de mensonges pour nous convaincre que leurs traitements étaient mérités et salvateurs, laissent de graves lésions dans le cerveau jusqu’à, pour certains, ne plus pouvoir être lucide ou tout simplement logique.
Malgré tout, vous avez osé reprendre votre discernement et restaurer votre compassion pour vous révolter aujourd’hui contre les traitements scandaleux qui sont infligés aux enfants. Vous pouvez être fier de ne pas faire partie du monde des ignorants même s’il vous en co?te qu’une toute petite poignée d’amis, au moins ceux-là sont vivants. BO