Je découvre à 58 ans que j’ai fait du mal à mes enfants

Je découvre à 58 ans que j’ai fait du mal à mes enfants
Thursday 21 February 2008

Madame
je me permets de vous contacter car je suis , à 58 ans, sous le choc du livre que je viens de lire: “c’est pour ton bien”
pour moi la mal traitance était du ressort de parents “anormaux” et pourtant cette pédagogie noire dont vous parlez j’ai du la recevoir (je m’en souviens un peu: patte mouille c’est à dire chiffon mouillé sur les cuisses jusqu’à15 ans si on ne répondait pas à l’appel maternel immédiatement, un certain , pour ne pas dire un chantage certain, etc…
j’ai en partie élevé comme cela mes deux ainés (33et30ans) la dernière de 17 ans pas du tout car un voyage de 6 ans en chine m’a permis de commencer un travail sur moi

Ma fille ainée de 30 ans aurait des problémes d’infertilité et se fait examiner depuis plus d’un an; je me trompe peut etre mais je crois que j’y ai une quelconque responsabilité:soumise à toutes et à toutes, je fus à 24 ans l’otage de mon gynécologue(autrichien , au Maroc, qui m’intima l’ordre de me faire avorter 2 mois après¨ mon premier accouchement!
mais surtout je me demande si l’éducation violente qu’elle a re?ue (gifles, reproduction de la fameuse patte mouille, un interet centré sur la réussite scolaire, comme ce fut mon cas par ma mere) ne serait pas a l’origine de cette fertilité problématique: je pense qu’elle a un extreme désir d’enfant mais en meme temps une peur énorme et un sir d’enfant pour ne pas reproduire sur lui ce que la tradition a généré elle joua le role, de son propre chef et avec une autorité tres affirmée , de “maman” qu’elle m’arracha aupre¨s de sa soeurde 13 ans sa cadette!) et par peur de juger ses parents, dont moi, mais aussi son pere, marocain et rigide tout en étant un pere etourdi et absent
je lui ai écrit(j’habite au Maroc et elle , en France) pour qu’elle sache qu’elle a le droit légitimede ne plus etre respectueuse (grand mot dans la culture familiale marocaine) ,de crier sa colere
que me conseillez vous?
pensez vous que je me trompe en associant les deux faits ; j’ajoute que je suis assez souvent une femme battue, qui n’arrive pas à partir (je suis moi meme fille de divorcée et devine la profonde détresse de mon mari, que je pense avoir été mal aimé dans sa nombreuse fratrie), bien que je ne dépende en rien financièrement de mon epoux
en vous remerciant de votre réponse.

Réponse de Brigitte:

Oui ?a doit faire un énorme choc à 58 ans de découvrir les souffrances que produisent la pédagogie noire, d’autant que vos enfants sont déjà grands et que vous avez utilisé les mêmes chatiments sans vous soucier nullement de leurs nocivités.
Vous nous demandez si vous avez bien fait d’envoyer une lettre à une de vos filles pour lui donner l’autorisation d’être en colère contre vous, dans l’espoir peut être qu’elle puisse retrouver sa fertilité.
Certains parents qui découvrent sur le tard qu’ils ont endommagé leur “jeune” enfant, se précipitent ensuite sur “la réparation” en leur demandant d’être en colère contre eux sans doute pour instaurer un lien plus étroit que ce qu’ils avaient jusqu’alors. C’est une autre forme de pédagogie noire parce que ceci est fait dans le but de libérer le parent de sa culpabilité d’avoir “fabriqué” un enfant malade.
Si l’enfant est désireux de conna?tre la réalité de son passé, vous pouvez lui proposer de lui en parler le plus sincèrement possible, ensuite il est libre d’être en colère ou pas avec vous, de nier, de faire une thérapie, de ne plus vous voir…. Vous n’avez aucun contr?le sur une telle révélation sauf l’intention de lui restituer ce que son corps sait déjà.
Vous demandez à votre fille de se mettre en colère contre vous et vous, vous continuez à rester avec un mari qui vous bat!!!
Peut être que vous pourriez commencer à prendre soin de vous, ce qui pourrait avoir un impact plus sérieux et cohérent auprès de vos enfants et qui pourrait leur montrer qu’il est important avant tout, de se respecter. BO