Il n’est jamais trop tard

Il n’est jamais trop tard
Tuesday 01 December 2009

Le 24/07/09 Est-ce trop tard?

C’est avec beaucoup d’émotions que je vous écris, vraiment. J’ai découvert votre site il y a 3 jours sur psychologie.com et l’évidence vient de s’ouvrir à moi! Et je pleure, je pleure, même là en vous écrivant, je pleure ENFIN ma souffrance, mes souffrances d’enfant, mes gros manques affectifs et de respect.

J’ai 39 ans, mariée, deux beaux enfants de 5 ans et 8 ans. J’ai connu une séparation avec mon mari (il est parti et revenu) pendant 1 an. D’où une thérapie de plus d’un an 1/2 durant laquelle j’ai prétendu avoir eu une enfance heureuse malgré un manque d’affection de la part de mon père.

J’avais oublié les coups de martinets et les cris sur moi et ma soeur, venant pratiquement exclusivement de ma mère, l’obligation de rapporter des bonnes notes, de ne pas se salir, de ne pas faire de caprices, de MANGER = je n’avais pas d’appetit et cela mettait ma mère hors d’elle.Parfois elle me laissait à table 1 heure de plus devant mon assiette froide, qui parfois vidée , se revidait de moi en vomissement. Un jour ils m’ont privé de nourriture pendant un jour. A 19 ans, je suis devenu boulimique. Je ne connais plus ce symptome mais je bois le soir….pas tant que ?a mais trop pour moi.

Il ne fallait pas aussi s’approcher des gar?ons = c’est dangereux les gar?ons, c’est sale le sexe (pourtant quand j’avais 14- 16 ans mon père ne se cachait pas pour regarder ses films porno),c’est difficile à élever, ?a casse tout, et ?a devient voyou bien-sur. Résultat, j’ai voulu 2 filles et j’ai eu un gar?on. Quand j’ai su que j’étais enceinte d’un gar?on, j’ai pleuré 2 jours. Mon dieu comment j’allais faire avec un gar?on, moi qui avait une fille de 3 ans adorable et très sage…. Ma fille a fait ses nuits très tot. Mon fil, à 2 mois ne les faisait pas. Une nuit, très fatiguée, je l’ai jeté sur le lit car il ne voulais pas se rendormir. Je revois la terreur sur son petit visage. C’est a seule fois où je l’ai maltraité bébé, une fois de trop.

Je criais car je ne veux plus dire je crie depuis très peu, très facilemement; Et comme si cela devait arriver mon fils s’est comporté comme un petit gar?on normal, c’est à dire, il a fait des “caprices” , des bêtises, colère, entêtement très prononcé, etc. Et je l’ai frappé plusieurs fois, donné des coups de pieds aux fesses, des tapes sur la tête, je l’ai humilé en public. Pas souvent, mais je l’ai fait.Je ne le ferais plus.

Ma fille plus sage et fière de l’être, fait tout pour me fair plaisir, trop. Bonne élève, pleine de vie, elle freine en elle quelquechose. Je crois qu’elle a peur de moi. J’aimerais qu’elle se mette en colère. Ca prendra du temps.

Je bois litteralement votre site, qui vient de m’ouvrir les yeux! Tout y est. Ma question est : n’est il pas trop tard pour mes enfant pour réparer mes fautes? Je veux leur dire ce que j’ai entendu dans vos interviews , conférence , je veux leur dire la vérité, quand je serais plus sereine, moins chargée d’émotions.

Le 1/12/09

J’ai changé, je ne tape plus et parle beaucoup avec eux. Je leur ai dit la vérité. Mon fils a tout de suite compris. Souvent il rappelle à sa soeur qui le taquine “on tape pas, elle a dit maman”.

Doucement ils ont changé : mon fils a pratiquement perdu un tic facial, il me fait de gros calins, bien que toujours tetu il est plus raisonné. Ma fille “ose” enfin me dire “je les aime pas ces chaussures” dans un magasins de chaussures, elle sait se mettre en colère, et oui! Elle ne se ronge plus les ongles. Elle reste encore une enfant angoissée par l’abandon (dans le passé j’ai du dire “ah pourquoi je vous ai faits…! ou “j’en ai marre de vous!” mais je la rassure tant que je peux.

Mon parcours est passé aussi par une colère immense contre mes parents. Ma mère se plaint que je ne l’appelle plus aussi souvent. C’est drole mais ils ne manquent pas. Ces “je t’aime” me laissent froide. J’ai grandit….

Merci encore.

Une autre maman
Réponse de Brigitte :

Vous avez répondu à votre propre question. Il n’est JAMAIS trop tard pour réparer. Un jour vos enfants deviendront probablement des parents et ils SAURONT que l’exploitation par la tyrannie et les menaces sont un réel danger pour l’épanouissement de l’espèce humaine. Vous avez fait un grand et beau chemin en quelques mois. Vous resterez fidèle à ce que vous souhaitez être, autant de temps que vous ne nierez pas votre propre existence de petite fille brutalisée et méprisée par des parents qui ne se posent aucune question sur ce qu’ils vous ont fait cruellement subir. Bravo à vous et bonne continuation avec vos enfants. BO