Humiliation

Humiliation
Thursday 12 February 2009

bonjour,

c’est l’estomac retourné que je vous écrit ces quelques lignes.
Ce matin j’ai cherché ma fille à l’école maternelle, elle a 4 ans. Je la vois voler vers moi et sauter dans mes bras, elle me montre avec une petite mine, son bras. Là je découvre scotché sur son bras (le scotch lui entoure le haut du bras) un smyleys rouge pas content. Elle m’explique qu’elle le porte depuis le début de la matinée pour avoir poussé une copine.
Losque j’ai voulu lui enlever ce brassard elle a pleuré en me disant que la ma?tresse lui avait demandé de le garder tout le temps, et dans sa tête ?a veut dire très longtemps.
J’ai réussi à lui expliquer que même si elle n’avait pas à pousser sa camarade de classe ce n’est pas pour autant que je voulais qu’elle garde ce bonhomme rouge.
Je vais prendre sur moi et je vais allé parler à son enseignante mais j’ai peur de sa réaction, reste de mon enfance lorsque je parle à une personne représentant l’autorité et que j’ai un sentiment d’injustice je pleure…peut être mon mari ira.
Comment peut on faire ?a à un enfant?
Ai je une réaction disproportionnée?
Ce brassard pour moi veut dire que peu importe son comportement par la suite, si elle a fait une erreur auparavant elle reste “marqué”! Le vécu de ma famille concernant les brassards (2nd guerre mondiale) fait aussi que cela m’a renvoyé =C 3 ?a.
Il faut préciser que ma fille a deux ma?tresses différentes vu son type de classe. Là ou la première enseignante remarque avant tout les progrès et les bonnes choses. L’autres reste fixée sur ce qui peut se passer mal.
Elle est capable de me dire que tout c’est bien passé en classe MAIS que la récréation était difficile et d’insister plus sur ce fait que sur le reste.

Merci en tout cas pour votre site et vos livres
Bonne journée

Réponse de Brigitte:

En voulant garder ce brassard autant de temps que la ma?tresse le souhaite, votre fille vous montre qu’elle craint de se défendre, comme si il y avait un danger à le faire. Un enfant apprend par les attitudes de son parent, en sentant votre peur d’aller régler cette histoire avec la ma?tresse, en laissant la place à votre mari, vous lui montrez exactement qu’il y a un danger à ne pas se laisser humilier. Vous avez l’occasion de sortir un peu de la prison de la peur “de vos propres parents”, c’est le moment d’essayer, vous vous en sentirez tellement plus grande et plus forte. Bon courage à vous. Brigitte