Face à la maladie

Face à la maladie
Monday 08 October 2007

Madame;
Je viens vous parler de ma fille, Mélissa qui a 28 ans , à la suite d’une soi disant gasro entérite , la compagne de ma fille l’a amené aux urgence, car cela faisait plusieurs mois que Mélissa souffrait de ces sympomes. Diagnostic; tumeurs sur les glandes surénales, angiomes sur les reins et suspission d’une maladie génétique le VHL qui provoque différents cancers?
Ma fille est en psychanalise depuis 1 an et demi, elle commen?ait après avoir lu votre livre sur l’enfant doué, à s’exprimer, à parlé de ses maltraitances et de se corps qu’elle a nié depuis les abus sexuels qu’elle a subi de la part de son cousin et de ses copains. Ma fille m’a informé de ces abus il y a un mois avant son hospitalisation, je sais également qu’elle sont nos responsabilités, nous ses parents: elle est nait 2 ans après la mort de mon fils ainé (5 ans,qui est vraissemblablement mort de la même maladie génétique) son père et moi nous avons divorcé 2 ans après sa naissance un divorce difficile Mélissa a payé mon départ, belle mère martyrisante, beau père très strict, et moi sa mère qui ait appris en psychanalise à me reconstruire et reconnaitre ma fille comme étant Mélissa et non pas son frère,à ne plus être celle que l’on doit protéger au détriment de mes enfants, nous avons fait un chemin l’une vers l’autre et aujourd’hui ou tout semblait se mettre en place, la maladie est là pour dire à ma fille que son corps(114kgs )ne veut plus être maltraité, ma fille risque de mourir si elle n’en prends pas conscience et peut être , est-ce trop tard! Je suis en colère, je trouve cela trop injuste après les souffrances qu’elle a connu dans son enfance, je ne sais pas comment l’aider, je sais qu’elle a sa psychanalyse, mais j’ai besoin d’être active, de ne pas rester sans rien faire, une amie m’a donné votre adresse et je me permets de vous écrire, non pas en son nom, mais comme un être humain qui souffre.

AM: Pouvez-vous nous dire quel était l’age de votre fille quand elle a été abusée par son cousin? Et depuis quand elle pèse 114 Kg?

Ma fille a été abusé aproximativement à l’age de 8, 9 ans et cela jusqu’à à peu prés l’age de 12 ans, après elle a dit non.
Elle a commencé à être en churcharge pondèrale vers ses 8 10 ans , à l’époque elle était suivie pour cela et a fait des cures dans des établissements spécialisés, avec psychologues, dès qu’elle revenait cela recommen?ait, je ne peux vous dire exactement depuis quand elle pèse 114kgs, ce poids, je l’ai su lors des derniers examens mais je dirais que depuis à peu près 10 ans son poids varie très peu.
Je vous remercie de m’avoir répondu, et comme Mélissa m’a dit que votre livre l’avait aidé et que grace à lui son travail psychanalytique avait beaucoup avancé, je me suis permis de vous écrire, car j’ai besoin d aide pour accompagner Mélissa tout en gardant mes distances, elle a décidé de me parler de sa souffrance, de ces abus, je pense que ce n’est pas une co?ncidence que ce secret m’ait été dévoilé 1 mois avant la déclaration de cette maladie

Réponse de Brigitte:

C’est vraiment terrible de se retrouver impuissante devant la maladie surtout quand ?a touche son propre enfant. En ayant eu le courage de lui offrir un livre d’Alice Miller vous lui avez donné la possibilité de comprendre que son histoire d’enfant est en lien avec son surpoids et sa maladie. Maintenant elle sait qu’elle peut se révolter contre toutes les injustices qu’elle a subies et c’est un grand cadeau que vous avez fait à votre fille. Elle seule peut décider de mener son “combat” comme elle l’entend en décidant peut être de vous avoir à ses c?tés. Bon courage à vous pour la soutenir du plus juste qui soit pour elle. BO