Etre redevable pour nous avoir mis au monde

Etre redevable pour nous avoir mis au monde
Wednesday 12 March 2008

Bonjour

Quand je suis sortie de beaulieu, j’ai commencé un journal intime, j’ai écrit beaucoup de choses sur ma mere, du mal, c’était une sorte de “defouloir”, tout ce que je ne poucais pas dire à mes parents. J’avais codé mon journal avec un chiffre monoalphabétique (un symbole rempla?ait une lettre). J’avais peur qu’on le lise, je crois que je culpabilisais de penser et d’écrire cela, c’était bizare, je me considérais dans mon droit, elle me disait les pires horreurs, j’écrivais les memes sur elles. D’autre part je culpabilisait parce qu’à l’école, au cathéchisme on me disait de respecter ma mère, sans elle je ne serais rien…J’ai toujours vécu comme une souffrance le fait d’avoir une dette (la naissance, le fait de m’avoir changée, nourrie étant bébé, de s’occuper de moi quand j’étais malade, me nourrir…). C’est comme si je devais avoir une reconnaissance éternelle pour cela. Aux yeux des gens quand ma mère leur parlait de moi, j’étais une fille ingrate, indigne, un monstre. Donc, au bout du compte meme si j’ai eu le discernement de voir ces mauvais traitements, la société, les gens, les psys n’ont vu en ce discernement que de la monstruosité, et j’ai atterri à l’institut, j’ai été vu comme la “vilaine Laura”. je suis des landes et il est courant que les parents pensent que se soit une bonne chose de faire manger un gosse à coups de martinet (meme si apres il vomit), de “corriger” un enfant qui ne veut pas faire la sieste…Alors ma mère a coté de ?a elle devait être “super” et me voir remetre en question ces méthodes c’était la preuve que j’avais besoin d’être corrigée et battue pour apprendre le bonnes manières et le respect.

Réponse de Brigitte:

Votre témoignage est très révélateur d’un message toujours véhiculé aujourd’hui: “Ce fameux respect aux parents, ne serait ce que pour nous avoir donné la vie” et même les thérapeutes utilisent ce jargon. Mais vous n’avez rien demandé!!
La plupart de ces parents ont utilisé et sacrifié cette vie qu’ils ont donnée pour déverser leur haine et vous en êtes un véritable exemple. Quant aux besoins physiologiques dont vous parlez (manger, être soignée, avoir chaud et suivre une scolarité) c’est de leur DEVOIR, au nom de la loi, toute personne donnant la vie se DOIT de répondre à ces besoins physiologiques. Vous ne DEVEZ RIEN à vos parents qui ont pris la responsabilité de vous faire na?tre, par contre ils sont totalement responsables de ne pas avoir répondu à vos besoins émotionnels. BO