Et le père dans tout ?a?

Et le père dans tout ?a?
Thursday 08 February 2007

Ma mère m’a volé ma vie.

C’est pas facile pour moi de faire ce que je fais, mais par votre livre je viens de m’apercevoir que SI il existe des gens ; qui ne vont pas me juger ; pas penser que je suis une affabulatrice, qui vont comprendre
ce que je ressens , bien qu il est difficile de croire a tout ce que je vais vous raconter car ma vie pourrai être un roman ; mais hélas c’est ma dur réalité j’en porte des séquelles physique et psychologique , je suis marquée au fer rouge a tout jamais . J’ai grace a votre livre pu trouver l’origine de tout ces maux qui me poursuivent comme mon ombre , mes épaules , mes lombaires ,mes intestins,mes torsions d’estomac car celui-ci me sert de tampon quand il y a conflit en moi et cette découverte va pouvoir m’éviter bien des désagréments Je ne serai plus obligée de m’entendre dire par mon amie a qui j’ai fais lire le récit complet de ma vie ? Je pense me dit elle que c’est dur pour toi d’entendre ce que je te dis mais ta mère n’est pas responsable de ta vie chacun est seul responsable de ses choix ta vie sera toujours ce que toi tu veux en faire, tu peux en vouloir au monde entier mais tu ne trouveras la paix que quand tu aura compris cela .Signé l’
amie qui veux t’aider . ?
Ce n’ est vraiment pas ce que j’ai envie d’entendre ce sont les autres qui on décidés ma vie , pas moi ,ma
mère, mes bourreaux ,mes tuteurs ,les juges ; et je n’ai connu aucun de mes grands-parents ? décédés ?Il ne m est pas permis d’ entrer dans tous les détails pour me protéger et aussi de passer certains faits qui ne sont
certes pas anodins , mais je pense que mon récit est déjà suffisamment pénibles comme cela je ne cherche pas a vous attendrir sur mon sort car ce qui m’a toujours fais tenir c’ est qu’il y a encore plus malheureux et plus faible que moi , mon esprit et mon c?ur sont rarement en paix mais je m’accroche on ne m’a pas laisser le choix . Je me souviens d une petite fille bien dans sa peau, pleine de vie, gatée par son papa, mème si j ai re?u du martinet et des punitions par ma mère ?a ne me marque pas, une petite fille pleines de rêves surtout celui de devenir missionnaire dans les pays sous développés et d’alléger la misère du monde ; mais a l’age de 9 ans mon rêve a basculé suite au décès de mon papa sur 1 mois il nous avait quitté le 17 ao?t .Cancer fulgurant ma mère venait d’accoucher le 9 alors c’était moi qui devait le laver,l’habiller du moins en partie ,et lui tenir le bassin ou il vomissait du sang et du lait caillé . Après le décès, ma mère a jugé bon de me mettre en pension avec ma s?ur de 8 ans et garde auprès d’elle ma s?ur de 5 ans et le bébé de 3 semaines. Quelle torture que de voir sa mère chaque jour ; que l’on habitent a 1 km et que celle – ci ne daigne nous prendre que 2 week ends par mois ; mais j’ai tellement pesté quelle a cédé. Arrive le 24 novembre où a l’ heure de 14 H 50 une voix me dit par 2 fois ? Maman est Morte ? .A 15h30 on
m’annonce que ma mère est morte thrombose et a partir de ce jour va commencer un long calvaire . Ma petite s?ur de 3 mois est adoptée par mon frère qui se mariait le 17 décembre, il est vrai que nous étions 12
enfants, 4 a papa, 4 a mère et 4 nous .Nous 3 retour en pension jusque fin juin tout en étant ballottées dans la famille chaque week ends .En septembre nous sommes a charge de notre frère 1er tuteur marié a une divorcée 2 enfants dont le second est de lui , on commencés 7 années d injustice , et de douleur en tout genre leurs enfants avaient 5 bonbons nous 2 , des kellogs nous du pain , allait a l école véhiculés nous 1km a pieds , et pas question de se rebiffer . Après ont commencés les coups mon frère était un alcoolique, il commen?ait déjà a boire a 6h du matin a l’alcool dur et sa femme nous faisait subir des mauvais traitement pour se venger de lui. Je vivais dans la hantise au quotidien pour moi et mes 2 petites s?urs car rien ne
nous était épargnés ? gifles , coups de poings , coup de louche sur la tète, tirée par les cheveux , punies pour une chaussette boulée mise a la lessive , une porte ou une lampe pas fermée . A l’adolescence on devait
faire du mono-kini et ce jusqu’a 16 ans et quand X venait on devait se laisser mesurer la poitrine avec 1 mètre ruban ,si je mettais un tampax on me demandais si j’avais déjà besoin de sentir quelques choses dans
mon trou. Un jour ou j ai été battue plus que d’habitude j’ai souhaité voir crevé mon bourreau a petit feu , que dès que j en ai eu la possibilité je lui ai mis de la mort au rat dans son café, mais sans conséquences , je n avais pas peur de la prison , celle-ci aurai été une plage dorée au soleil pour moi, de toute fa?on j y étais déjà dans ma tète, dans mon corps. Oh je ne suis pas restée sans réagir j’ ai fugué a 15 ans mais les gendarmes m’ ont remis a mes bourreaux, j’ai eu droit moi aussi a l’image et pas au son pendant 1 mois .Puis un jour d ao?t mon frère est rentré plus que ivre il a dormi dans le fauteuil nu pas besoin de donné de détails , a 7h au matin il a voulu absolument que je me lève pour aller dans les champs cueillir des
champignons il était toujours nu il voulait que je lui fasse des choses , j’ai eu le réflexe d’aller cherché sa femme mais j’ai du me rendre dans les champs quand mème et la j’ ai hurler après ma mère pourquoi tu
nous a ABANDONNEES, car pendant 32 ans j’ai vécu avec ce sentiment, cette haine cette rage a penser ? ma mère m’a abandonnée ? A 17 ans alors que j’ai un petit copain depuis plus d’1 an un soir je re?ois des menaces de ne plus le voir si celui-ci prenais encore ma défense et cette nuit la fut terrible ce fut ma dernière nuit chez eux .Ivre elle vomi et son dentier tombe dans le wc impossible de le récupérer alors mon frère ivre lui aussi ne trouve rien de mieux que de vider la fosse septique évidement je dois l’éclairer il est nu , je passerai les détails sordides ? attentat a la pudeur ? .Le lendemain vu mon comportement a l’école une prof m’a tendu une perche et je l’ai saisie ce soir là je portais plainte les gendarme ont pu vérifié mes dires
car la merde étaient présente tout autour de la fosse et mes petites s?urs et moi sommes devenues enfants du juge , nous avons été placées chez un autre frère j’y suis restée 5 mois puis j’ai été placée dans un home suite a la rupture avec mon petit copain ses parents n’ont pas voulu voir leur fils éjecté de la gendarmerie au cas ou ceux –ci enquêterai a mon sujet j’ai tout perdu ce jour la mon ami ; mon amour ; mon amant ; je suis une plaie béante et il me faudra des années pour cicatriser . Au home j’étais la seule orpheline par rapports aux autres filles a problèmes .Mon Dieu quelle bonheur de se sentir aimée, choyée, écoutée par 2 éducatrices
enfin un peu de répit .A la fin de mes études je reviens un peu chez un autre frère dans l’ optique de retrouver mon amour , mais j’étais remplacée et de toute fa?on celui-ci n’ aurait pu en aucun cas renoué avec moi l’avenir allait me l’ apprendre .Un samedi je sors et la je choisi un gar?on au hasard lui ou un autre ne fera pas de différence parce que dans ma tête on fera ménages a 3 pendants près de 3 ans jusqu’à ce que je me rende compte que mon mari m’aime d’un amour sincère, parce que cet homme est devenu mon mari 6 mois
plus tard et est toujours mon mari depuis 26 ans, malgré que j’ai cherché la fuite dans un mariage sans amour de ma part , je l’ai a la longue transformer en mariage d’amour ., cela ne s’est pas fais du jour au
lendemain ,j’ai voulu me sauver dans le mariage, erreur non seulement je dois me sauver moi ,mais je dois empêcher mon mari de se noyer dans l’alcool et dans son mal de vivre , après des années je l’ai sauvé de
l’alcool mais son mal être est toujours omniprésent .Mon mari est alcoolique , introverti ,je déchante et dois me battre a nouveau pour ne pas sombrer d’avantage . Il se laisse écraser par sa mère, sur les 13 ans ou je les ai c?toyés, jamais il n’a pris ma défense, jamais il n’a voulu leur montré qu’il était un être avec des droits , des sentiments et des idées moi j’ai rompu tout contact avec eux a cette époque parce qu ils avaient trop d’emprise sur mes enfants, et sur mon mari. Sa mère lui a transmis son mal être car c’est une femme qui
tous les jours a des nouveaux maux imaginaire. Le fait que j’ai renoncé a être leur proie, ils se sont rengés ? je ne peux révéler de quelles fa?on ? mon mari a acceptés ces faits sans révolte pas besoin de chercher pourquoi il buvait ? enfant soumis ? .Il y a 2 ans et demi et ce pendant 2ans il m’a fait vivre l’enfer crises d’angoisses, stress en permanence, insomnies , envie de suicide ,jusqu’à ce qu’on apprennes qu ils ont remis leur vengeance sur notre chemin parce que mon mari a enfin ouvert les yeux et a oser couper les ponts lui aussi , mais c’est pas pour autant que celui-ci s’ est révolté et j’ai de la chance d’ avoir de bonnes
personnes dans mon entourage pour nous avoir SAUVE .Quand a moi je suis partie a la recherche pendant 32ans de ce sentiment d’abandon que me laissait la mort de ma mère psychologue ? j’ai abandonné car le psy a la fin de la séances pleurait il me disait qu’il ne pouvait resté insensible a mon récit ? antidépresseur et anxiolytique ont pris le relais,voyant, rebouteux tous me disait il faut tourner la page oui mais lasquelles ? Faut oublier, oui mais comment ?
Faut pardonner ?a NON jamais .Il y a 3 ans un rebouteux m’a dit en voyant la photo de ma mère Mon Dieu qu’a telle fait a ses enfants votre maman, elle s’est suicidée avec des médicaments et une personne de votre famille a camouflé ce geste. Pas difficile de trouver, ma s?ur 57 ans se provoque des migraines depuis des années et je l’ai fais avouer OUI ma mère s’est suicidée, m’a abandonnée fini ce pénible sentiment et cette
révélation m’a apporté un peu de paix ,mais pas de pardon pour les laches .Ma s?ur par son geste a voulu garder intact la mémoire de ma mère, sans penser au conséquences de celui -ci, ni pour elle ,ni pour moi , mais je ne lui en veut pas .De par son suicide ma mère m’a volé ma vie et m’a fais subir des atrocités , PAS DE PARDON
Est –il vrai que l’on est seul responsable de sa vie ???? Je vous donne l’autorisation de publier ce texte sous mon pseudo. Nanou
Réponse de Brigitte:

Vous pourriez tout aussi bien dire “Mon père m’a volé ma vie” car votre tragique histoire révèle bien l’incompétence des deux parents. Vous dites que cet homme vous a gaté alors que vous avez re?u des coups de martinet et des punitions, même si ces actes barbares étaient infligés par votre mère, qu’a t-il fait pour vous protéger de cette femme? Vous avez tellement idéalisé cette partie de votre vie que cela vous empêche encore de sentir l’immense douleur d’être battu pour préférer vous voir comme une petite fille pleine de vie et bien dans sa peau. Seul un enfant a la capacité de se sentir ainsi tout en vivant ce que vous viviez et pour cela vous n’aviez pas d’autres possibilités que de vous imaginer “dans un rêve” avec vos parents. Mais la réalité était tout autre.
La suite de votre vie, après leur mort est tellement chaotique et bouleversante qu’il n’est pas étonnant d’avoir idéalisé cette première partie de votre enfance qui pourrait sembler moins pire qu’après vos 9 ans.
En cessant de protéger votre père vous retrouverez sans doute, toute votre clairvoyance qui vous permettra de ne plus mettre l’énergie qui vous reste à vous battre pour ne pas sombrer d’avantage et vivre enfin LIBRE. BO