Encouragements

Encouragements
Thursday 06 August 2009

Bonjour Madame Miller, bonjour Madame Brigitte O.

Merci à tous ces écrivains du courrier des lecteurs qui osent se livrer, qui osent nous livrer avec confiance mais aussi avec une certaine pudeur malgré tout leur vie si précieuse car si unique à chaque fois … que de souffrance, oui, mais aussi, quel courage !! Oui, je trouve qu’il est important de rappeler que tous ces gens ont beaucoup de courage et que leur démarche est aussi tellement encourageante !! Cela signifie pour moi qu’il existe des gens sur cette planète qui osent regarder la vérité en face malgré le fait que cela peut isoler … et en fait, en disant cela, je réalise que je me sens beaucoup moins seule en compagnie de vous tous … !! Merci merci, c’est un bonheur, une vraie joie à chaque lecture du “courrier” !!

J’ai envie de dire à cette personne (titre : “harcèlement”) : courage, oui, allez vite consulter un avocat car c’est du HARCèLEMENT !!! C’est faux de croire que vos parents peuvent agir comme ils le font, vous devez vous battre car vous avez des droits et eux, (théoriquement) des DEVOIRS; et dites-vous que même si vous perdiez (ce qui m’étonnerait grandement !!), qu’avez-vous à perdre de plus que ce que vous êtes en train de perdre actuellement ? Ils vous humilient publiquement, vos voisins, les amis, les commer?ants vont hésiter à prendre parti (je ne vais pas vous faire un dessin quant à la veulerie du “groupe”, à la lacheté des “gens biens”, à la rumeur populaire … ne pas oublier que les ragots sont un vrai sport national, hélas !!), vos enfants, vous, votre mari allez être de plus en plus nerveux (normal, moi, quand j’ai lu ce que vous écriviez, mon coeur a fait un bond et m’est remonté dans la gorge !!), ?a va être vous qui, finalement allez finir par marcher la tête basse en rasant les murs !!! Vos parents doivent être remis à leur place (c’est leur maison, leur caravane ? Vous vous rendez compte du ridicule ?!!), ils doivent entendre de votre bouche et de celles de vos enfants : “nous ne voulons plus de vous”, même si cela se passe entre les murs d’une médiation juridique (inévitable, je suis passée par là), ensuite, c’est la délivrance … vous serez libres !! Car je doute qu’ils continuent leur petit manège : vous pourrez marcher enfin la tête haute et ainsi les mêmes “braves gens” pencheront cette fois en votre faveur … ainsi va le monde … pour l’instant, car j’espère toujours qu’un jour les “pendules se remettront à l’heure”, je suis une incorrigible idéaliste. Et une rebelle pour toujours, surtout depuis que j’ai trouvé Alice Miller et Brigitte et tous les gens qui nous aident à nous battre pour la vérité. Et merci pour votre petit poème ou pamphlet qui m’a bien fait rire et que j’ai fait mien !! Idem là-dessus !!

Suite à la lettre “plein d’enthousiasme”, je remercie cet instituteur pour sa gentillesse et sa clairvoyance qui m’ont aidée et m’a donné des arguments “au cas où”. Et j’en profite pour vous demander si parfois vous vous déplacez en France pour faire des conférences … ce serait vraiment utile, et ?a pourrait faire des “petits” afin de faire avancer toutes ces bonnes idées.

Quand j’ai lu “toujours peur des parents”, oui, on en est tous là, du moins au début … et puis, un jour, à force d’écouter l’enfant qui est en nous, à force, nos yeux s’ouvrent sur la logique, puis sur la vérité vraie, et alors, c’est comme si un apaisement venait chasser la culpabilité qui nous habite depuis toujours, et d’ailleurs, le mot “culpabilité” dispara?t enfin définitivement de notre vocabulaire (vrai de vrai !!), on respire mieux, on se sent en paix et ces “gens-là”, nos “parents” ne sont plus que des “pollueurs de vie” et sincèrement, QUI a envie de la pollution ?!!! Le lien qu’ils avaient tissé pourtant bien serré pour qu’on leur reste bien asservis s’effiloche et dispara?t sans qu’on s’en aper?oive. Un jour, on se réveille et on se dit “mais qu’ai-je donc pu être bien stupide, bien na?f(ve), bien dressé(e)” !! Nous n’avons qu’une vie (jusqu’à preuve du contraire), alors il fait vite se dépêcher de se libérer afin d’en profiter enfin pleinement et si vous voulez que votre enfant à venir soit logique, doté de certaines qualités chères à notre coeur, du style “loyauté” (la vraie, à soi-même d’abord), “courage”, “honnêteté”, “juste”, et bien, il va falloir d’abord vous les répéter à vous-même et les faire v?tres …

Merci à vous tous, je pense que tous ensemble, et grace à Madame Alice Miller, celle qui nous galvanise et nous rassure tous, et bien on avance, on avance … !!

Bien à vous

Réponse de Brigitte :

Merci pour votre courrier et vos encouragements pour notre travail, l’initiative d’ Alice Miller de faire cette page de courrier est en effet un véritable trésor pour certaines personnes. Ils y trouvent apparemment beaucoup d’intérêt et des réponses qui étaient restées jusqu’alors en attentes d’entendre enfin la réalité de ce que vit réellement l’enfant en souffrance. Bien à vous. BO