Difficulté de croire

Difficulté de croire
Saturday 25 April 2009

Bonjour,

Voici des années que j’ai la haine contre ma mère car elle ne ma jamais aidé lorsque mon père me battait, j’attendais tant d’elle quelle me protége de cet homme qui me battait régulièrement et pourtant elle ne faisait rien elle me disait que ce n’était pas grave qu’il m’aimait quand même.

C’est horrible pour moi de savoir que ma mère ne m’a jamais protégé de rien, j’ai passé une partie de mon enfance à attendre qu’elle le quitte mais non, j’ai accumulé une haine énorme envers ma mère et je ne sais pas comment m’en débarasser

Cette haine de ma mère me pose j’ai l’impression des problèmes avec ma femme, j’ai parfois l’impression de la confondre avec ma mère.

Je suis toujours le petit enfant accroché aux basques de sa mère et qui attend qu’elle vienne l’aider qui ne fait plus rien en attendant une aide hypothétique.

Que dois-je faire pour me libérer de ce lien avec ma mère ???

Dois-je lui dire la vérité sur ce que je pense d’elle , j’ai toujours peur de lui faire du mal, peur de vouloir la blesser, peur qu’elle parte en courant si je lui dit ce que je pense, ma mère est un vrai mur elle ne laisse rien passer des ces sentiments je ne sais jamais ce qu’elle pense vraiment de quel coté est elle, celui de mon père ou du mien.

J’ai déjà dans ma tête un peu rompu avec la peur de mon père, par contre le lien avec ma mère est toujours là, j’ai toujours l’impression que je dois la protèger.

Que faire pour me sortir de là et vivre ma vie sans plus rien attendre d’elle

Cordialement
Réponse de Brigitte :

Tant que vous ne pourrez pas CROIRE que votre mère était du c?té de son mari et pas du votre vous resterez “accroché à ses basques”. Quand votre père vous battait, elle vous disait que ce n’était pas grave et qu’il vous aimait !! Ce n’est pas elle que vous protégez en vous taisant, c’est vous-même, de la PEUR d’être abandonné comme elle l’a toujours fait. Quand vous serez convaincu qu’elle vous a laissé à la merci de ce tyran, vous n’aurez plus besoin d’être dépendant de la haine pour elle. BO