Devenir lucide quand les enfants sont grands

Devenir lucide quand les enfants sont grands
Sunday 01 November 2009

Chère Madame,

Je souhaite ne pas vous importuner et en même temps, suite a la lecture de votre ?uvre “notre corps ne ment jamais”, je souhaiterais tellement avoir votre avis, voir votre aide….
Je vais essayer de ne pas être trop longue et en même temps claire (difficile pour moi)!!
J’ai 58ans, mariée depuis 37ans, maman de 3 merveilleux adultes, et accoucheuse (sage-femme dit-on!)
J’ai été abusée par mon père, enfant, jusque l’age de 6ans environ, puis abandonnée par ma mère pour un temps, qui nous a repris par la suite.
Mes enfants ont : Marjorie 33ans, Frédérique 32ans et Lo?c 26ans, j’ai aussi “subi” un avortement après la naissance de Frédérique.
Très “touchée” par beaucoup de choses lors de ma lecture…je vais essayer de m’en tenir à ma question essentielle pour l’instant.
Marjorie, l’ainée a souffert d’anorexie depuis l’age de 12ans environ, soignée!!!! Nous pensions tous, elle aussi, qu’elle en” serait “sortie.
Elle est employée dans une banque, ce qu’elle dit, a raison, ne pas lui convenir du tout, a voyage deux années sur trois ans avec son sac a dos en Asie, Amérique centrale, du sud….époustouflant et brillant.
Depuis le mois d’ao?t, l’an dernier après être rentrée du canada, elle a repris le boulot, a choisi un logement indépendant et depuis se trouve en “incapacité”…de travailler et surtout de “vivre”…depuis.
Depuis de nombreuses années j’ai conscience de “disfonctionnements” que j’ai eu, nous en parlons , j’essaye de changer ce que je peux, il y a des améliorations, cependant, en vous lisant je suis tout a fait sure que j’ai encore a faire, a leur dire, a faire “amende honorable”, a m’excuser, a changer, a mieux “écouter” et “entendre”….surtout ce que Marjorie a à me dire….pour lui laisser l’envie de se nourrir de “bonne nourriture”, pour arriver a être heureuse ce qu’elle mérite de tout mon c?ur et si il le fallait “sans” tout mon c?ur…..
Trouver une aide adéquate est très difficile…nous avons essaye beaucoup de thérapies, en général, comme vous le dites si bien…pardonner..!!
J’ai essayé, moi aussi, je pense même y arriver mais est ce la bonne idée?? De vous lire je me pose la question…et puis moi, mes parents sont décédés, c’est plus facile mais pour mes enfants, nous sommes encore la et je voudrais tellement pouvoir ….. Ne pas rester une maman “maltaitante”…
Je vais me procurer” le drame de l’enfant doué”, je pense pouvoir y trouver des réponses…
Je vous remercie de me lire et si vous avez un conseil de m’en faire part….sans gant!!!…j’essayerai de faire “avec”….
Merci
Nelly

Réponse de Brigitte :

Apparemment vous avez déjà compris beaucoup de choses avec l’aide des livres d’ Alice Miller et vous n’avez pas peur de voir que votre fille raconte une grande souffrance d’enfance avec son mal de vivre qui existe depuis qu’elle est toute petite. Les voyages lui ont sans doute permis de ne pas trop ressentir sa douleur jusqu’ici, mais à présent son corps semble ne plus lui laisser de choix que de s’y confronter.

Elle seule peut avoir la volonté d’y faire face, elle est libre de retourner aux racines de ses souffrances ou pas. Peut être pouvez-vous lui prêter vos livres dans un premier temps en espérant qu’elle se laisse suffisamment toucher par l’évidence des récits, envahis par l’empathie à la douleur d’un enfant et que sa mémoire se réveille pour se reconnecter à ses émotions perdues. Heureusement que vous vous éveillez à la conscience du mal de votre fille, cela lui donne une chance de s’en sortir. Je vous souhaite bon courage, BO