Croire ce que le corps raconte

Croire ce que le corps raconte
Monday 18 August 2008

Merci d’être si vivantes et vraies ! J’ai 53 ans,une vie d’enfant faite de maltraitances, je n’ai pas été désirée et quand ma mère était enceinte de moi, elle a eu un accident elle s’est vue mourir sous les roues d’une charrette en étant heureuse que je meure avec elle, ce sont ses propos… Chantages affectifs,humiliations et coups,,j’ai été renié par mon père devant toute la famille, ma mère m’a abandonné en pension alors que,la famille s’installait dans une nouvelle maison en face de cette même école où elle me laissait enfermé. Depuis quelques années déjà, je me réveillais dans mon sommeil, avec une douleur dans le colon,juste avant l’anus, je devais me lever, marcher pour évacuer ce gaz qui me faisait souffrir. Si je ne me levais pas et calmais la douleur en me réchauffant, je faisais invariablement le même rêve, j’étais sodomisée et ma douleur s’apaisait puis je ressentais du plaisir.” Notre corps ne ment jamais”, j’ai pris mon corps au sérieux en imaginant combien ma vie de nourrisson était vulnérable entre les mains de ma mère,si perturbée, j’en ai conclue, que dans la période ou j’étais bébé, si il m’arrivait d’être constipée, ma mère m’enlevait le bouchon de matière fécale,qui obstruait mon intestin avec son doigt, d’ou la douleur, puis l’apaisement et le plaisir que j’éprouvais dans mes rêves. J’en ai eu la confirmation, après avoir compris cela, il met arrivé de nouveau, d’avoir à nouveau un gaz qui m’a très légèrement fait souffrir, là mon rêve f?t un rêve érotique, où je prenais du plaisir avec mon conjoint dans un rapport sexuel normal et non une sodomie. Je pense que beaucoup d’entres nous avons subi cela, c’est un viol,dans une partie du corps faite pour expulser,et non pour être pénétrée, j’ai été violée par elle,ce qui me fait penser, que le plaisir que prennent certains homosexuels est peut-être lié à ce genre d’actes subits très t?t? Merci pour votre lucidité à toutes les deux, merci de vivre tout simplement.

Réponse de Brigitte:

Vous avez osé croire les révélations de votre corps et de vos rêves ainsi vos douleurs nocturnes n’ont plus besoin d’exister. Votre conclusion est certainement juste puisque vous éprouvez déjà un grand soulagement, vous en serez totalement débarrassée quand la rage viendra pour cette femme ignoble.
Bravo pour votre courage à prendre vraiment au sérieux le langage de votre corps qui vous témoigne tout son amour en vous rendant des nuits plus paisibles. Votre témoignage confirme très bien ce qu’Alice Miller décrit depuis tant d’années. BO