Courrier resté sans réponse

Courrier resté sans réponse
Friday 13 November 2009

Bonjour Alice miller et Brigitte Oriol,

J’ai vu récemment à la télévision, un psychologue de renom, visiblement, donner son avis suite à l’explication d’un jeune journaliste sur les liens entre fessées et QI des enfants. Le jeune journaliste semblait intimidé par le psychologue, qui balayait allègrement de telles corrélations…

Stupéfait et quelque peu énervé, j’ai tenté de leur (à l’émission en question) adresser le courrier ci dessous, mais techniquement n’y suis pas parvenu…

Merci encore pour l’énorme travail de VERITE que vous réalisez là…!

Cher Monsieur Pleux,

Puisque vous avez “pignon sur rue”, et écouté par des milliers de téléspectateurs, pourquoi ne pas leur donner des informations fiables, et ancrées dans la réalité humaine..!?

Concernant l’étude sur le lien entre QI des enfants et fessées re?ues, que ne comprenez vous donc pas..?

1. Que les fessées ne procurent pas de stress en les enfants? OU 2. Que le stress en nous n’est pas un frein aux apprentissages..?

Bien s?r de nombreuses études iraient dans un sens positif quant aux liens entre fessées et QI, tandis que d’autres iraient dans le même sens que vos propos..!

Alors..? Et bien je vous propose d’imaginer (ou de ressentir)

1. Ce que peut bien ressentir un enfant fessé..? Probablement sentiments de dévalorisation, d’incapacité, d’inutilité de penser par soi même, etc… ce qui a pour conséquence de la rage, colère, sentiment d’injustice, mais aussi découragement, etc…

2. Avec de tels sentiments en soi, s’il freine ou pas les apprentissages..? Apprendre implique une certaine ouverture en soi, afin de faire sien ce qui nous est présenté et de l’intégrer..! Ceci nécessite FORCEMENT une certaine sérénité en soi, afin de pouvoir se concentrer… Or la colère ou la peur, ou le stress en soi Appellent avant tout à être exprimés, verbalisés, compris, etc… afin de pouvoir se sentir apaisé, et d’y voir plus clair..!

Votre seul argument, “on a tous re?us des coups et cela n’a pas fait de nous des abrutis… “, méconna?t le r?le du refoulement, qui permet effectivement de passer (apparemment) à autre chose, et (semble t-il) de pouvoir apprendre..!

Mais du coup, ce refoulement peut amputer véritablement l’individu dans une approche Humaine des informations qu’il est supposé intégrer..! L’esprit critique s’émousse, et les corrélations sont moins naturelles…

Je pourrais développer, mais je vous laisse le soin de réfléchir à ceci, et le cas échéant à vous informer sur l’état douloureux de nos jeunes (fessés) face aux apprentissages…!
AM: Même si cette émission TV a ignoré votre courrier, il était absolument correct. C’est pourquoi nous le publions ici.