Confusion

Confusion
Monday 16 March 2009

Bonjour,

C’est la troisième fois que je vous écris et j’aimerais vous remercier pour vos précieux conseils qui m’aident énormément.

Je vais me remarier dans deux mois avec mon compagnon. J’avais décidé de ne pas inviter mes parents, suite à une longue et douloureuse prise de conscience. Je ne les ai pas revus depuis plus d’une année et n’ai eu aucun contact, si ce n’est par des lettres envoyées par ma mère à mes enfants. Mes enfants sont au courant de mon enfance douloureuse et des raisons qui m’ont poussée à couper le contact. Ils ont compris cette situation, même si c’est parfois dur pour eux de ne pas avoir de contact avec des grand-parents.

Or, voici trois semaines, ma mère est venue sonner à la porte pour apporter de l’argent à mes filles, pour les vacances. Mes enfants n’étaient pas là et vu que je me sentais sereine, je l’ai invitée à entrer et à boire un café. Nous avons pu discuter un peu. Elle m’a demandé si elle pouvait me prendre dans ses bras et j’ai accepté. Elle a pleuré et m’a dit que je lui avais manqué et qu’elle était contente de me revoir. C’était la première fois qu’elle faisait ?a ! Quant à moi, je dois dire que je n’ai rien ressenti, ni pitié, ni colère, ni amour d’ailleurs. Plut?t de l’étonnement. C’est comme si affectivement j’avais enfin coupé le cordon. Je lui ai dit que je me mariais et encouragée par son début d’introspection, dans l’élan, je lui ai dit de réserver la date.

Maintenant que l’heure d’envoyer les invitations est venue, je me dis que je suis peut-être allé un peu vite en besogne. Premièrement car mon père n’a jamais essayé de prendre contact avec moi malgré ses paroles blessantes qui ont été le déclencheur de la rupture. Deuxièmement , parce que, en partant, ma mère m’a dit qu’elle me laissait reprendre contact avec eux. Je trouve un peu facile de simplement me laisser porter la responsabilité des contacts ! D’autre part, lorsque je lui ai annoncé la date, elle a réfléchi et m’a dit qu’ils avaient un autre mariage ce jour-là (famille éloignée avec qui je n’ai plus de contacts), ? mais bien s?r, nous avons la priorité ?. Peut-être que je suis trop regardante sur les détails, mais je trouve qu’elle aurait pu s’épargner cette dernière remarque.

Mon ami n’est pas très partant pour les inviter, car il trouve que ma mère aurait pu reprendre contact avec moi avec un peu de curiosité pour les préparatifs du mariage ! Et il a bien s?r peur de me voir souffrir à nouveau et que notre belle fête de mariage soit gachée. Il trouve que mes parents devraient faire un geste. Mais peut-être que eux se disent la même chose !

D’un autre c?té, si je reviens en arrière par rapport à mon invitation verbale, je me dis que je renonce peut-être à une lente démarche de réconciliation, et à une possibilité pour eux d’être confronté à la vérité.

Que dois-je faire, et dire ?

Je ne sais pas si je serai capable de garder ma belle sérénité, acquise si chèrement, en les conviant à la fête. Et j’ai peur de remettre le pied dans un marécage duquel j’ai mis tellement de temps à me sortir. Et pour mes enfants, je me dis que cela manque de cohérence.

Est-ce que vous pouvez m’aider à y voir plus clair ?

Merci
Réponse de Brigitte :

Si votre objectif est d’entamer une réconciliation et de confronter vos parents avec la vérité pour les sortir du brouillard, alors c’est à vous de mettre votre énergie au service des solutions que vous allez chercher pour le faire. BO

Chère Brigitte,
Merci pour votre message.
J’ai cogité toute la journée d’hier, en ayant mal au ventre, en étant triste et fatiguée. Tout m’atteignait et je me sentais de nouveau comme la petite fille incapable de se décider seule, obligée de se justifier. Puis la révolte est montée en moi, et la colère. Cela m’a redonné de l’énergie.

Mon objectif, à vrai dire, c’est d’être heureuse, tout simplement. Alors tant pis pour les convenances. J’assume.
Merci et cordiales salutations

Réponse de Brigitte :

Votre corps vous confirme bien combien il était impossible de mettre votre énergie au service d’une personne qui n’en vaut pas la peine. Votre volonté à l’écouter vous permettra sans aucun doute de passer une belle et douce journée de mariage. Félicitations, BO