Citations

Citations
Wednesday 31 May 2006

Madame Miller,
je pense que ces citations qui sont toujours d’actualités parce qu’on les entend dans tous les foyers familiaux d’aujourd’hui, nous montre depuis quand les enfants sont vus et traités comme des créatures mauvaises et dangereuses.
Votre travail si précieux me donne l’espoir d’un nouveau regard sur le monde.
BP

On ne le dira jamais assez : la jeunesse n’est plus ce qu’elle était.
à preuve, ces quatre témoignages désabusés

– ” Notre jeunesse […] est mal élevée, elle se moque de l’autorité et n’a aucune espèce de respect pour les anciens. Nos enfants d’aujourd’hui […] ne se lèvent pas quand un vieillard entre dans une pièce, ils répondent à leurs parents et bavardent au lieu de travailler. Ils sont tout simplement mauvais. ”

– ” Je n’ai plus aucun espoir pour l’avenir de notre pays si la jeunesse d’aujourd’hui prend le commandement demain, parce que cette jeunesse est insupportable, sans retenue, simplement terrible. ”

– ” Notre monde a atteint un stade critique. Les enfants n’écoutent plus leurs parents. La fin du monde ne peut pas être très loin. ”

– ” Cette jeunesse est pourrie depuis le fond du c?ur. Les jeunes gens sont malfaisants et paresseux. Ils ne seront jamais comme la jeunesse d’autrefois. Ceux d’aujourd’hui ne seront pas capables de maintenir notre culture. ”

La première citation est de Socrate (470-399 av. J.-C.); la deuxième est d’Hésiode (720 av. J.-C.); la troisième est d’un prêtre égyptien (2000 av. J.-C.) et la dernière, vieille de plus de 3000 ans, a été découverte sur une poterie d’argile dans les ruines de Babylone.

Comme le temps passe !

AM: Je vous remercie pour ces citations, elles nous montrent très bien comment même les adultes les plus intelligents ont critiqué la jeunesse. Sa joie de vivre les a confrontés avec les sacrifices qu’il a fallu porter dans leur enfance étant des enfants battus qui étaient obligés de supprimer leurs émotions les plus fortes. A l’exception de Michel de Montagne qui avait un père très tolérant et conscient et qui donc n’etait jamais battu, je ne connais pas même un philosophe qui aurait été contre les chatiments corporels aux enfants ( Blaise Pascal était même totalement pour). Montaigne n’était pas obligé d’aller à l’école qui était très brutale dans son temps et il avait à la maison un enseignant très gentil, un musicien. Adulte il était clairement contre les chatiments corporels. Si quelqu’un de mes lecteurs connait d’autres philosophes si conscients de ce danger, je lui saurais gré de me faire conna?tre leurs noms.