Après l’enfer

Après l’enfer
Tuesday 09 December 2008

J’ai 26 ans et je commence seulement maintenant à accepter d’alloir voir mon passé. Ce n’est pourtant pas faute de thérapies, d’assistants sociaux, tuteurs et placements en foyer. Ma mère a été diagnostiquée schizophrène quand elle avait 20 ans mais a refusé d’affronter son passé et ainsi de l’exorciser. Elle a donc reproduit sur ma petite soeur et moi ce qu’elle a certainement vécu. Toujours est-il que j’assistais à ses relations sexuelles et y participais quand j’étais petite, elle avait de nombreux amants et se faisait rétribuer. Mon beau-père a lui aussi participé à tout cela à sa manière. Mon père n’a quasiment jamais été présent dans ma vie, entre autre parce qu’il a su qu’il était mon père quand j’avais 3 ans.Petite, je restais seule le soir à la maison et dès la naissance de ma soeur j’ai d? m’en occuper alors que j’avais à peine 8 ans, parfois tout un week-end.Ma mère changeait de version tous les jours et est arrivée non seulement à me faire douter de moi mais aussi à ce que les autres la croient elle, et pas moi. La première fois que j’ai fugué, j’avais 12 ans. J’ai été placée en foyer mais n’ai cessé de me détruire: vénosections, tentatives de suicide, br?lures de cigarettes, anorexie, toxicomanie…jusqu’à maintenant.Il y a un an, j’ai eu la chance de trouver une thérapeute extraordinaire, qui non seulement a réussi à affronter son propre passé mais aussi a accepté d’en parler. Auprès d’elle, je peux enfin commencer à apprendre à vivre et non pas survivre. Ce n’est pas facile tous les jours loin de là, je suis encore et toujours très prompte à culpabiliser et j’ai de la peine à voir l’enfant que j’étais, mais j’accepte au moins l’idée qu’il a existé.Cette thérapeute a lu tous vos livres, et c’est elle qui m’a conseillé de les lires.Je voulais simplement vous remercier pour ce que vous faites, pour votre croisade contre l’aveuglement, pour votre refus de vous voiler la face. Et aussi vous dire que cela sert, que des thérapeutes ont entendu vos paroles et qu’ils appliquent vos conseils…Voilà, merci

Réponse de Brigitte:

Heureusement que de votre enfance si tragique et douloureuse se dessine enfin l’espoir d’un destin apaisé. Si vous osez prendre au sérieux l’existence de cette petite qui a terriblement souffert de la perversion et la déchéance de sa mère, alors il n’y a aucun doute que vous saurez lui offrir une vie pleine d’amour et de douceur que vous méritez vraiment. Votre témoignage est aussi bouleversant que plein d’espérance, nous vous encourageons à continuer de regarder ce passé pour vous en libérer d’autant que vous avez trouvé un vrai témoin lucide qui n’a pas peur de votre vérité et c’est TRES RARE. Merci, BO