Accepter que nos enfants ne nous pardonnent pas

Accepter que nos enfants ne nous pardonnent pas
Monday 17 November 2008

Bonjour Mme Miller

Je viens de lire 2 de vos livres :Ta vie sauvée … et Notre corps … ,je vais bien s?r me procurer vos autres écrits car vous avez s?rement les autres réponses à mes questions .Combien de fois me suis-je posée la question comment Hitler avait pu en arriver là et comment tant d’ humains l’avaient suivi .Vous m’avez répondu ,MERCI !Vous vous doutez bien que si je me suis intêrressée à vos écrits ;c’est que j’ai subi de la maltraitance dans mon enfance ,et que depuis quelques mois je suis en dépression et que bien s?r j’ ai pensé au suicide pour ne plus souffrir .J’ai consulté une psychothérapeute ,qui bien s?r me dit de pardonner à mes parents …Pour moi ,qui sais exactement ce que j’ai subi et ressenti,moi et mon corps ;,je suis la seule à avoir le droit de porter un jugement sur mes parents et le droit de savoir si je dois leur pardonner ou pas .Mais ce qui me rend malade ,c’est que j’ai reproduit sur ma fille ,bien s?r à un degrés minime je l’espére pour ma fille ,car ce n’est absolument pas ce que je voulais faire et malheureusement dans certaines situations on reproduit involontairement,c’est horrible !!J’ ai fait une enfant pour la chérir ,la protéger du mieux que je pouvais ,et pour qu’elle devienne une personne responsable et heureuse de vivre SA VIE ?et qu’elle puisse se détacher de ses parents ,sans culpabiliser avec ce 4 éme commandement.Mais comment peut-on aimer de la même maniére 10 enfants que l’on a pas tous désirés ?Un jour ,j’ai dit “on devrait donner un permis pour devenir parents “.Si on réfléchit bien c’est ce que l’on fait quand des parents ont recours à l’adoption !?Il y a lontemps que je ne peux croire qu’il y a un dieu ,je dis depuis ma vingtaine d’années que je crois en moi et en mes capacités ,et cela et bien difficile selon les problémes de la vie de croire que l’on va pouvoir les résoudres et surtout sans dommage pour soi ou les autres personnes . Je souhaiterai apporter mon aide ,mais je ne sais de quelle fa?on ; pour dire et revendiquer ce que vous d?tes sur la maltraitance de l’enfant ,car je ne peux qu’en témoigner par ma propre expérience et par l’expérience de maltraitance que mes parents ont subi .Ils ont reproduit !J’espére que ma fille comprendra et j’assumerai si elle ne veut pas me pardonner ,et en aucun cas je lui demanderai de me pardonner ,ce que j’ai dit à la psy ,elle avait l’air choquée ,c’est son probléme pas le mien .Merci encore de vos écrits ,car pour moi AIMER une personne c’est surtout et avant tout éviter de lui faire du mal de quelques fa?ons que se soit ,physique ou psychique .Toujours essayer de réfléchir avec son coeur et sa raison :- si je fais ?a et lui explique pourquoi ,la personne ou l’enfant va t-il sentir que c’est de l’ amour pour lui?
Bien s?r que ce n’est pas évident tous les jours de faire comme ?a ,mais je crois qu’un enfant sait sentir et ressens que c’est par amour pour lui ,si on le met en garde de certain danger . Je vais m’arrêter là ,j’aurais aimer vous rencontrer afin d’échanger vos observations qui me passionnent ,continuez à servir la cause des enfants ,c’est PRIMORDIAL pour leur avenir sur cette terre ,pour L’HUMANITE.

Réponse de Brigitte:

C’est toujours douloureux de se rendre compte que l’on a éduqué nos enfants dans la pédagogie noire une fois qu’ils sont devenus adultes mais c’est très courageux de votre part de sortir du déni en osant le reconna?tre. De cette fa?on vous avez la chance à présent de comprendre et respecter sincèrement votre fille en lui laissant la liberté de garder un lien ou pas avec vous. Votre thérapeute a de quoi prendre une grande le?on de votre attitude, malheureusement elle n’est pas à votre hauteur. BO